Catégories
Analyses Saison 2021-2022

Bilan à mi-saison des défenseurs centraux : le capitaine Marquinhos montre l’exemple

Marquinhos est un peu à l’image de ce PSG version Pochettino : très efficace dans les deux surfaces. Il faut dire que le capitaine parisien a marqué trois buts et sauvé nombre de situations dans ses 18 mètres. Kimpembe réalise aussi une bonne première partie de saison. Kehrer est certes en progrès mais toujours en retrait. Démonstration en chiffres.

Bilan à mi-saison en Ligue 1Meilleur défenseur central
Temps de jeu et résultatsMarquinhos
Apport offensifMarquinhos
Jeu avec ballonPresnel Kimpembe
Actions défensivesMarquinhos

Temps de jeu et Résultats : Marquinhos

Difficile de départager Marquinhos et Presnel Kimpembe tant leur leur temps de jeu et leurs résultats sont semblables. Ils sont tous les deux débuté 14 rencontres et leur total de minutes diffère de moins de 10 :

Ils occupent d’ailleurs les 3ème et 4ème places en termes de minutes parmi les joueurs de champ de l’escouade parisienne. Kehrer n’est pas loin et a même le 7ème temps de jeu de l’équipe.

Le Brésilien a manqué cinq matches lors de cette première partie de saison : trois en début de saison après avoir repris tardivement et attrapé le covid, le match face à Angers pour cause de sélection et celui face à Nantes pour une petite blessure.

Presko, lui, a disputé tout ou partie des douze premiers de la match de la saison (dont une entrée comme arrière gauche à Reims). Il en a en revanche raté quatre récemment pour une petite blessure.

Kehrer a lui disputé douze matches de championnat, dont 9 comme titulaire dont 7 comme défenseur central.

Même s’il a pu ponctuellement passer à trois centraux (la dernière demi-heure contre Lille notamment), Pochettino a toujours privilégié une défense à quatre au départ des rencontres.

Les charnières centrales alignées cette saison en Ligue 1 sont donc les suivantes :

6 charnières centrales ont donc été utilisées cette saison par Pochettino en Ligue 1 mais la paire Marquinhos-Kimpembe se détache nettement avec 10 matches débutés.

L’association la moins efficace semble être Kehrer-Kimpembe puisqu’elle a toujours encaissé au moins un but (mais a gagné les 4 matches disputés).

Kehrer a d’ailleurs la particularité d’être le central avec la meilleure moyenne de points cette saison (2.8).

L’Allemand a toujours connu la victoire dans les matches qu’il a joués, excepté le match nul à Marseille lors duquel il n’a en outre joué qu’une demi-heure.

Si Kimpembe a été ponctuellement aligné arrière gauche, c’est surtout Kehrer qui est parfois trimballé d’un poste à l’autre : en Ligue 1, il a deux titularisations et deux entrées en cours de match comme latéral droit, et en Champions League il est entré deux fois comme latéral gauche.

Le classement des défenseurs centraux sur cette première série d’indicateurs relatifs au temps de jeu et aux résultats est donc le suivant :

Apport offensif : Marquinhos

Le débat qu’il pouvait y avoir sur la série d’indicateurs précédents n’a pas lieu d’être ici : Marquinhos est de loin le défenseur central dont l’apport offensif est le plus conséquent.

Avec 3 buts inscrits en Ligue 1, il est même le troisième buteur du PSG dans cette compétition :

Marquinhos a donc marqué plus de buts dans le jeu que son compatriote Neymar (1 pénalty) lors de cette première moitié de championnat.

Pour le plaisir ci-dessous ses 3 buts :

Celui face à Lille sur un service de Di Maria :

Le 1er face à St Etienne sur un coup franc déposé par Messi :

Le but du doublé face aux Verts, toujours de la tête et toujours sur une passe décisive de Messi :

Marquinhos a donc déjà atteint à mi-saison cette barre des trois buts en championnat qu’il n’a jamais franchie :

Il est d’une extrême régularité puisqu’il enchaîne une quatrième saison consécutive à trois buts.

Au-delà de ses buts, il est le défenseur central dont l’apport offensif est le plus évident. On le voit notamment avec les tirs et les passes clés :

7 des 9 tirs que Marquinhos a pris l’ont été de la tête (dont 3 à St Etienne). Il est, à égalité avec Icardi, le Parisien qui a pris le plus de tirs de la tête cette saison en Ligue 1.

Kimpembe a effectué deux tirs de la tête et Kehrer un.

Marquinhos a aussi à son actif 14 ballons touchés dans la surface adverse. C’est plus que Kimpembe (7) et Kehrer réunis (2) et c’est aussi deux de plus que Marco Verratti par exemple…

Si offensivement Marquinhos est au niveau, on attend beaucoup plus des autres et notamment de Kimpembe (récent buteur et passeur en coupe de France néanmoins).

Le classement des défenseurs centraux sur cette seconde série d’indicateurs relatifs à l’apport offensif est donc le suivant :

Jeu avec ballon : Presnel Kimpembe

Peu en vue dans le dernier tiers du terrain, Presnel Kimpembe est en revanche très présent dans la préparation des offensives parisiennes.

Avec 92 ballons toutes les 90 minutes, il est notamment le défenseur qui touche le plus le ballon. Il en fait surtout un très bon usage puisqu’il en perd très peu :

Il perd moins de 5 % des ballons joués ce qui fait de lui le joueur le plus sûr de tout l’effectif avec le ballon. Cette maîtrise technique est confirmée par son taux de passes réussies :

Avec 95.7 % de passes réussies, Kimpembe se situe juste derrière Paredes et Kehrer. Personne ne fait mieux qu’eux dans toute la Ligue 1. Il a raté seulement 49 des 1143 passes qu’il a tentées en championnat, et jamais plus de 7 au cours d’un match.

Et contrairement à Kehrer qui a du mal à prendre des risques par la passe, il ne se contente pas de jouer latéralement. D’ailleurs 33.3 % de ses passes sont jouées vers l’avant, le taux le plus élevé des centraux parisiens.

Sa volonté de l’aller de l’avant se voit aussi dans ses passes vers le dernier tiers du terrain et ses passes progressives :

Avec 6.5 passes réussies vers le dernier tiers et 3.7 passes progressives, il domine assez nettement Kehrer et Marquinhos. C’est pourtant l’ancien joueur de Schalke 04 qui a réussi le plus de passes vers la zone offensive adverse sur un match cette saison (21 à Troyes).

La conséquence de ces passes vers l’avant de Kimpembe est qu’il fait progresser significativement le ballon. Et comme, il aime aussi porter le ballon, il est purement et simplement le joueur qui fait le plus avancer le ballon de tout l’effectif parisien :

Personne ne fait mieux que les 668 mètres qu’il gagne en moyenne. Il s’agit même de son record depuis qu’il joue à Paris et il fait nettement mieux que la saison écoulée (582 mètres).

C’est pourtant Marquinhos qui détient le record pour un Parisien sur un match avec 996 mètres à Lorient. Il faut dire que le Brésilien, 2ème de ce classement juste derrière Kimpembe, sait manier une arme que le Français n’use que peu : le jeu long.

10 % des passes effectuées par le capitaine parisien sont des passes longues. Personne ne fait aussi bien ni même s’approche de ce taux. La moyenne de l’équipe est de 5 %.

Marquinhos a toujours utilisé son jeu long mais, cette saison, il en est particulièrement friand. Pourtant, son taux de réussite (59 %) est en baisse.

C’est face à Clermont qu’il a établi le record pour un Parisien cette saison avec 17 passes longues (11 réussies).

Dans toutes ces statistiques avec ballon, Kehrer est en retrait par rapport à Kimpembe et Marquinhos. Mais il faut dire que les deux compères de la charnière titulaire ont mis la barre très haut. L’Allemand, tout en restant très prudent, est néanmoins plus à l’aise balle au pied que lors des saisons passées.

On le voit avec les mètres gagnés :

Kehrer retrouve un niveau d’initiatives comparable à sa première saison dans la capitale.

Le classement des défenseurs centraux sur cette troisième série d’indicateurs relatifs au jeu avec ballon est donc le suivant :

Activité défensive : Marquinhos

Comment classer les défenseurs centraux à l’aide des statistiques ? On a basiquement regardé les interventions défensives qu’ils réalisent. Et à ce petit jeu, c’est Marquinhos le meilleur, ou en tous les cas celui qui effectue le plus d’actes défensifs dans un match :

S’il est devancé par Kehrer dans le nombre de tacles réussis, c’est lui qui dégage et contre le plus de ballons. Il est très régulièrement le Parisien qui dégage le plus de ballons hors de sa surface au cours d’un match et face à Clermont il a contré trois tirs adverses (record sur un match cette saison).

Pour repousser les attaques ou centres adverses, Marquinhos a souvent besoin de s’imposer dans les airs. Cela ne lui pose pas de problème. Il gagne 60 % de ses duels aériens, soit 1.9 duels toutes les 90 minutes :

Il est, après Danilo, le Parisien qui gagne le plus de duels dans les airs.

Le capitaine parisien est aussi le défenseur central qui récupère le plus de ballons :

Il est allé jusqu’à 11 ballons récupérés au cours du match à Lens où la défense parisienne a été très sollicitée.

Enfin, comment ne pas mettre en exergue cette stat folle de la première partie de saison de Marquinhos ? Il n’a commis que deux fautes (en 1260 minutes). C’est moins que le nombre de buts qu’il a inscrits (3). Il a aussi réussi l’exploit de récolter deux cartons jaunes (pour contestation) en ayant commis seulement deux fautes !

Derrière Marquinhos, on trouve, dans un autre style défensif, Kimpembe. Le champion du monde se distingue en particulier par son agressivité et son goût pour le duel :

Il est le défenseur central qui gagne le plus de duels et aussi celui qui subit le plus de fautes. On retrouve bien là le sens de la bagarre de Kimpembe.

Et s’il aime autant la castagne, c’est qu’il ressort le plus souvent vainqueur de ses duels :

Avec 62 % de duels gagnés, le Titi est le Parisien (avec un temps de jeu significatif) au plus fort taux de succès, juste devant Marquinhos.

L’autre stat significative de Kimpembe concerne les interceptions : il en réalise 1.6 en moyenne, ce qui est bien au-dessus de ses dernières saisons et le situe au 3ème rang de tout l’effectif (derrière Danilo et Rafinha).

Thilo Kehrer est encore une fois derrière les deux capitaines en terme d’activité défensive mais c’est dans ce secteur qu’il se débrouille le mieux. Il est en particulier très actif au contre (0.8) et aux dégagements (2.4).

Il est aussi le défenseur central qui réussit le plus souvent ses tacles :

Même s’il commet toujours plus de fautes que ses coéquipiers de la défense centrale (1 toutes les 90 minutes), il ne prend plus de cartons jaunes (contre 3 la saison dernière).

En revanche, ses limites dans le duel, déjà identifiées la saison dernière, sont toujours malheureusement présentes : il ne gagne qu’un duel sur deux en moyenne, ce qui est largement insuffisant pour un défenseur :

Le pire c’est que sa première saison était prometteuse dans ce secteur :

Le classement des défenseurs centraux sur cette dernière série d’indicateurs relatifs à l’activité défensive est donc le suivant :

Au global, Marquinhos s’affirme comme le meilleur défenseur central de cette première partie de saison. Efficace dans les deux surfaces, il symbolise bien ce PSG à la mode Pochettino.

Grâce en particulier à sa force dans le duel et à sa capacité à faire progresser le jeu, Presnel Kimpembe n’est pas loin derrière. Mais il devra se méfier du retour de Sergio Ramos (pas étudié ici faute de minutes suffisantes, mais dont on avait pu apprécier l’apport face à St Etienne).

Enfin, Thilo Kehrer, certes en progrès, reste en retrait par rapport à la charnière titulaire.

Liens utiles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Stats 2021-2022

Articles les plus lus

Twitter

📢Nouvelle vidéo

Dusan Vlahovic 🇷🇸 (21 ans, BU, Fiorentina) est le meilleur buteur de Serie A🇮🇹 avec déjà 17 buts

Il est convoité par la Juve et la Premier League, mais que vaut-il ? Est-ce-que la comparaison avec Haland est justifiée ?

Mon avis ici
👇
https://youtu.be/htCqr_ros2w

Di Maria a perdu 22 ballons face à Reims, record du match. En cumulé sur ses 3 derniers matches de L1, il a perdu 80 ballons, soit 31 % des ballons joués.
Sur l'ensemble de la saison, il n'est plus très loin des stats de Neymar en la matière :

D'ailleurs Paredes n'a pas fait que des passes hier : il a également égalé la meilleure performance d'un Parisien sur un match cette saison en matière de... pressing ! Ce n'est pourtant pas sa spécialité mais il a réussi 12 des 24 pressions tentées.
Il tourne en moy à 4.8/90 min

Hier,à l'annonce du fait que Paredes avait battu le record de passes réussies de la saison pour un Parisien (123), vous êtes nombreux à avoir réagi en vous interrogeant sur ce qu'il avait fait de ces passes. On est en train d'analyser tout ça et... ça vaut le détour !
rdv demain

Kehrer a réussi sa 1ère passe clé (passe avant un tir) de la saison hier face à Reims !
Pour fêter ça, la voici en images arrêtées :
On joue la 72ème, Verratti a trouvé Mbappé dos au but. Le Français réussit une magnifique déviation vers Kehrer qui a un boulevard devant lui

🚨Le PSG a donc marqué 4 buts face à Reims sans qu'aucun de ses attaquants ne marque. En remontant jusqu'à la saison 2016-2017, c'est la 1ère fois que cela arrive en Ligue 1.

🚨Verratti a donc marqué son 1er but près de 4 ans après son dernier but qui remonte au 6 mai 2017 face à Bastia.
Il met donc fin à une série de 101 matches de Ligue 1 sans marquer.
⬇️

📊Les stats de Messi lors de PSG-Reims (4-0) :
⌚️27 minutes
🏹1 tir, non cadré
👟44 ballons
🏐26 passes réussies sur 35
🔑2 passes clés 🥈
⛹️‍♂️1 dribble réussi sur 2
🥢1 tacle réussi sur 2
🤼2 duels gagnés sur 5
🪃 2 ballons récupérés
🔍12 ballons perdus

📊Les stats de Di Maria lors de PSG-Reims (4-0) :
⌚️63 minutes
🏹1 tir, non cadré
👟70 ballons
🔑4 passes clés 🥇
↪️3 centres réussis sur 8 🥇
⛹️‍♂️0 dribble réussi sur 1
🤼0 duel gagné sur 1
🪃 4 ballons récupérés
🔍22 ballons perdus 🥇

📊Les stats d'Icardi lors de PSG-Reims (4-0) :
🏹5 tirs 🥇dont 1 cadré
👟23 ballons
🔑1 passe clé
🥢0 tacles réussi sur 1
📞1 interception
🤼0 duel gagné sur 4
🪃 3 ballons récupérés 🥇
🔍4 ballons perdus

Load More...

Archives

Calendrier

janvier 2022
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Top Stats 2020-2021