Catégories
Analyses Saison 2021-2022

Kylian Mbappé, le meilleur attaquant de l’histoire du PSG ?

Partira ? Partira pas ? Au moment d’écrire ces lignes, le doute subsiste encore et le mercato ferme ses portes dans trois jours. L’occasion rêvée, qu’il reste une saison supplémentaire ou pas, de comparer les performances de Kylian Mbappé à celles des autres grands attaquants de l’histoire récente du PSG. Et de mesurer combien la perte serait gigantesque…

Qui est le meilleur attaquant de l’histoire du PSG ?Ibrahimovic, Cavani, Neymar ou Mbappé ?
Le plus scoreur Zlatan Ibrahimovic
Le plus réalisteKylian Mbappé
Le plus techniqueNeymar Jr
Le plus défenseurNeymar Jr

Pour évaluer la place de Kylian Mbappé au Panthéon des attaquants du PSG, nous allons comparer ses stats à celles des autres meilleurs joueurs offensifs de l’histoire du PSG sous QSI, à savoir Neymar Jr (2017-2021), Edinson Cavani (2013-2020) et Zlatan Ibrahimovic (2012-2016). Notre panel est restrictif mais, mis à part les buts et passes décisives, les stats disponibles (sur le site whoscored.com) s’arrêtent à la saison 2009-2010. L’analyse portera sur les matches de Ligue 1 et de Champions League et n’intègrera pas les trois matches disputés par Mbappé cette saison en championnat.

Les présentations étant faites, penchons-nous sur ce duel à quatre pour essayer de désigner le meilleur attaquant de l’histoire du PSG sous QSI. On ne s’intéressera pas ici aux titres décrochés par le club mais uniquement aux stats individuelles de chacun.

Le plus scoreur : Zlatan Ibrahimovic

Le premier graphique ci-dessous décrit simplement les matches disputés et les buts inscrits par nos quatre goleadors.  

Les quatre scoreurs ont des stats de rentabilité offensives incroyables puisqu’aucun ne marque moins de 0.66 buts par match (soit 2 buts tous les 3 matches).

Pour illustrer l’écart entre les buteurs de l’époque récente du PSG et les joueurs pré-QSI, Pauleta, buteur historique et légende du club, a marqué 83 fois en 183 matches avec le PSG (championnat et coupes d’Europe). Cela représente un ratio de 0.45 but par match bien inférieur à nos quatre protagonistes plus récents. Il faut quand même dire que le PSG de cette époque-là n’avait pas grand-chose à voir avec l’actuel et que les joueurs entourant le Portugais étaient d’un niveau bien inférieur à ce que propose le PSG d’aujourd’hui.

Selon cet indicateur, majeur, des buts inscrits rapportés au nombre de matches, c’est Ibra qui domine notre classement avec 0.86 buts inscrits par match. Sur le périmètre étudié (Ligue 1 et Champions League), le natif de Malmö a inscrit 133 buts en 155 matches avec le PSG entre 2012 et 2016.

Cavani a mis plus de buts que lui (168) mais en jouant près de 100 parties de plus (254). Mbappé et Neymar ont une « productivité » située entre leurs deux « prédécesseurs » de l’attaque parisienne et présentent d’ailleurs des stats similaires (autour de 0.8 but/match).

Le graphique suivant, qui distingue ce ratio de buts/match selon la compétition, révèle que c’est en Ligue 1 qu’Ibrahimovic a explosé les compteurs avec presque un but par rencontre (113 en 122 matches).

Mbappé, comme Ibra, affiche d’ailleurs un écart assez significatif dans son rapport de but/match entre la Ligue 1 (0.85) et la Champions League (0.58). C’est moins le cas pour Cavani et Neymar, ce qui permet d’ailleurs au Brésilien d’afficher le meilleur ratio de buts/match en Champions League avec le PSG de notre échantillon (0.69, devant Zlatan 0.61).

Un élément vient pondérer ce constat entre les quatre buteurs : les pénaltys. Ils représentent 25 % des buts inscrits par Neymar et 20 % par Ibrahimovic contre seulement 8 % pour Mbappé.

Hors pénaltys, c’est en fait Mbappé qui a le meilleur ratio de buts par match avec 0.72 devant Ibrahimovic (0.69), Neymar (0.58) et Cavani (0.57).

Le détail des buts par saison de nos quatre champions est également instructif :

Le record sur une saison appartient donc à Ibra (43 buts en 2015-2016, dont 38 en Ligue 1) à égalité avec Cavani (43 buts la saison suivante, dont 35 en Ligue 1). Le record de Mbappé sur une saison est de 37 en 2018-2019 (dont 33 en Ligue 1). Neymar n’a jamais dépassé les 25 buts sur un exercice et voit son nombre de buts inscrits décliner tous les ans.

En quatre saisons en France, Zlatan et Kylian ont décroché trois fois chacun le titre de meilleur buteur de Ligue 1 (2013, 2014 et 2016 pour le Suédois, 2019, 2020 et 2021 pour le Français). Cavani l’a emporté quant à lui deux fois (2017 et 2018). Depuis la saison 2012-2013, cette distinction n’a donc échappé à un Parisien qu’une seule fois (Lacazette 27 buts avec Lyon en 2014-2015). A noter que depuis Weah en 1995, aucun joueur du PSG n’a décroché le titre de meilleur buteur de la Champions League.

Mbappé a marqué lors de 80 des 143 matches qu’il a disputés avec le PSG (56 %).

L’ancien Monégasque a signé quatre triplés : deux en Ligue 1 (contre Guingamp et Monaco) et deux en Champions League (à Bruges et Barcelone). Son record sur un match est de quatre buts, face à Lyon en octobre 2018 avec une victoire 5-0 avec à la clé un quadruplé réalisé en 13 minutes !

Pour le plaisir, les buts de ce PSG-Lyon légendaire ci-dessous (cliquez sur « regardez sur YouTube ») :

Ils sont 22 joueurs à avoir donné au moins une passe décisive à Mbappé :

C’est Di Maria qui a offert le plus de buts à Mbappé au PSG avec 20 assists. Il devance Neymar (17) et Cavani (7). On avait d’ailleurs eu l’occasion de mettre en avant cette relation privilégiée entre l’Argentin et le Français à l’occasion du bilan 2020-2021 d’El Fideo.

Le plus réaliste : Kylian Mbappé

Nos quatre attaquants marquent beaucoup de buts, mais quid de leur efficacité réelle compte tenu du nombre d’occasions qu’ils ont eues ? Les expected goals nous aident à répondre à cette question et mettent en évidence que Mbappé a été très réaliste durant ces quatre (premières ?) saisons parisiennes :

En cumulé, en Ligue 1, l’enfant de Bondy a inscrit 91 buts contre 83.5 attendus par le modèle (source : understat.com). Il n’y a que lors de sa première saison dans la capitale qu’il a moins marqué qu’attendu. Sa dernière saison est celle où il a le plus surperformé (+4.1 buts/xG).

Dans le même temps, Neymar, lui, a simplement inscrit autant de buts que ce que le modèle prévoit (56). Sur les cinq saisons où les données sont disponibles, Cavani a de son côté marqué moins que prévu : 122 buts entre 2014 et 2020 contre 128 attendus.

Il n’y a que deux exercices (entre 2014 et 2016) de disponibles pour les stats d’expected goals de Zlatan au PSG mais sur ces deux saisons, il a complètement fait déjouer le modèle avec 10 buts de plus qu’attendu !

Puisque les stats d’expected goals à notre disposition sont incomplètes, nous avons comparé nos quatre attaquants en termes de buts marqués par tir pris pour essayer de jauger leur réalisme devant la cage adverse :

Selon cet indicateur, c’est Mbappé le plus adroit devant le but puisqu’il ne lui faut que 4.5 tirs en moyenne pour marquer un but, contre 4.6 à Cavani et plus de 5 pour les deux autres attaquants de notre étude. C’est surtout en Ligue 1 que le Français se distingue (1 but tous les 4.3 tirs). En Champions League, Cavani (5.1) et Neymar (5.4) le devancent (5.5).

Ce ratio traduit certes l’efficacité du Français mais il doit être pondéré par les positions de tir. En effet, Mbappé tire très majoritairement de l’intérieur de la surface (85 %), ce qui est moins le cas de ses acolytes.

On peut d’ailleurs faire un rapprochement entre la proportion de tirs pris de loin et le pourcentage de tirs cadrés :

Mbappé est certes celui qui cadre le plus (52 %) mais il est aussi celui qui tire le moins souvent de loin (15 %). A l’inverse, Neymar cadre beaucoup moins (40 %) mais cela est en partie dû à sa forte proportion de tirs de l’extérieur de la surface (39 %), notamment sur coup-franc.

Le ratio des expected goals par tir confirme que Mbappé et surtout Cavani choisissent majoritairement des frappes à plus grande probabilité de but (les données ne concernent que deux saisons sur quatre pour Ibra et six sur sept pour Cavani) :

Compte tenu de cette donnée, le taux de tirs cadrés de Mbappé (52%), bien au-dessus de celui de Cavani (46 %) malgré de moins bonnes positions de frappe, prend toute sa saveur. Même chose pour Ibra qui cadre beaucoup (47 %) alors qu’il a des positions de tirs plus compliquées.

Le plus technique : Neymar Jr

Nos quatre attaquants ne sont pas seulement des buteurs. Ils ont aussi fait la preuve de leur altruisme devant le but. Et au jeu de la comparaison des passes décisives, c’est Neymar qui se distingue :

Avec 42 passes décisives en 99 matches (dont 31 en 70 en Ligue 1), Neymar est celui qui, en proportion, donne le plus de passes décisives. Mbappé, troisième, talonne tout juste Ibra. En nombre de passes décisives à la minute, il le devance même (0.34 par 90 minutes contre 0.33 pour le géant suédois).

Mbappé a 43 passes décisives à son actif (source : whoscored.com). Il a fait marquer un partenaire lors de 38 matches dont 5 avec un doublé d’assists (3 fois en Champions League : Etoile Rouge, Galatasaray et Basaksehir ; 2 fois en Ligue 1). On dénombre 25 matches (dont 6 européens) où Mbappé a à la fois marqué et fait marquer.

Les 43 « passes dé » du Français se répartissent en 11 joueurs :

Neymar est la cible privilégiée de Mbappé avec 14 offrandes, devant les finisseurs (et rois du « tap-in ») Cavani et Icardi (8 chacun).

La hiérarchie des passes décisives est confirmée par les données de passes clés (passes avant un tir) : Neymar caracole toujours en tête (3.1 par 90 minutes), tandis que Mbappé (1.9) et Ibra sont encore au coude-à-coude (1.8).

Le record de passes clés de « KM7 » sur un match est de 6 : à Rennes en décembre 2017 (avec 2 passes décisives pour Neymar) et face à Bordeaux en février 2020.

En matière de participation au jeu, c’est Neymar, dans une position plus reculée que les trois autres, qui a le plus gros volume de jeu :

En nombre de passes, Ibrahimovic est second, traduisant également bien la tendance du Suédois à venir parfois organiser le jeu au milieu de terrain.

Les taux de passes réussies des quatre compères sont compris entre 78 % (Ibrahimovic) et Cavani (83 %). Les taux plus bas d’Ibra et Neymar s’expliquent notamment par leur plus grande propension à chercher des passes longues.  

Neymar confirme son ascendant technique avec les stats de dribbles :

L’écart avec les autres attaquants est considérable. Neymar est même non seulement celui qui réussit le plus de dribbles, mais il est aussi le joueur avec le meilleur taux de réussite (61 %). Les différences de style de jeu entre les quatre joueurs étudiés ici sont flagrantes avec d’un côté Neymar (5.9 dribbles réussis par 90 minutes) et Mbappé (3.1) les dribbleurs et de l’autre le duo Ibra (1) -Cavani (0.5) beaucoup plus timide dans cet exercice.

Le record de Mbappé en termes de dribbles réussis est récent puisqu’il date du match au Camp Nou (février 2021) avec 10 succès sur 11. Il en a tenté une fois 12 (à Dijon en novembre 2019).

Le plus impliqué défensivement : Neymar

Et concernant l’investissement défensif, ça donne quoi ?

Sans surprise, Mbappé est en queue de classement, mais on est étonné de ne pas retrouver Cavani en tête :

C’est en effet Neymar qui a les plus grosses stats en volume d’interventions défensives avec 2.7 par 90 minutes (dont 2.3 tacles).

Ibra et Cavani font plus de dégagements, probablement de la tête sur les coups de pied arrêtés adverses. C’est le Suédois qui a le taux de tacles réussis le plus important (60 %). Neymar tacle beaucoup (2.3) mais sans réelle efficacité (41%).

On l’avait mis en évidence au moment du bilan de sa saison écoulée : les stats défensives de Mbappé sont vraiment très faibles :

Les constats sur son investissement défensifs sont un peu douloureux :

  • En 143 matches, il a contré en tout deux tirs : un à Monaco en novembre 2017 et l’autre à Lorient la saison dernière
  • Il n’a jamais réussi plus de 2 tacles au cours d’une rencontre.
  • Son record d’interception sur un match est de 1 !
  • 5 de ses 13 dégagements en quatre ans sont concentrés sur la double confrontation de la saison dernière face au Bayern en quart-de-finale de Champions League !

En synthèse :

  • C’est Ibrahimovic qui a le meilleur ratio de buts par match, mais, hors pénaltys, Mbappé devance le Suédois
  • Ibrahimovic et Mbappé sont les plus adroits devant le but : Mbappé grâce à sa faculté à prendre des tirs à forte probabilité de but, Ibra pour sa capacité à cadrer même en tirant souvent de loin.
  • Neymar est le plus altruiste, le plus technique et celui qui défend le plus !

Alors, au final, qui est le meilleur attaquant de l’histoire du PSG ? Même les stats ne nous permettent pas de trancher. Ibrahimovic et Mbappé se détachent néanmoins et présentent d’ailleurs des datas très proches. Mbappé est certes plus dribbleur, mais Ibra défend plus. Idéalement, il faudrait une saison de plus du Français en Ligue 1 pour les départager…

Liens utiles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Stats 2021-2022

Articles les plus lus

Twitter

C'est jour de match #PSGLYON ! A l'occasion du PSG-Lyon de 2020-2021, on avait réalisé 2 articles pour @CulturePSG : un sur les explications de la défaite, l'autre sur la fin de l'incroyable série de passes clés de Di Maria.
Liens ci-dessous :
https://www.parisstatsgermain.fr/psg-lyon-0-1-les-explications-de-la-deroute-parisienne-en-chiffres/

Le site "The Athletic" a introduit récemment la notion d'« expected passes ». C’est tout simplement le pendant à la passe des « expected goals ». Cela permettra enfin de mesurer la difficulté des passes tentées. Explications :
https://www.parisstatsgermain.fr/nouvelle-data-les-expected-passes/

Le débrief de Bruges-PSG est prêt ! On y trouve la stat du match (les kilomètres parcourus), le MVP (de Ketelaere) ainsi que les tops (Navas, Herrera, Mendes) et flops (Paredes, Wijnaldum, Icardi) du match.
https://www.parisstatsgermain.fr/bruges-psg-1-1-le-best-of-des-stats/

🙏 Ce week-end, ils sont tous dans la même équipe : celle #SupporterDesSoignants

💙 Pour chaque but, 500 € pour améliorer la qualité de vie au travail de nos hospitaliers

🙌 Merci pour votre engagement ⚽️ 👇

#JouonsLaCollectif https://twitter.com/LFPfr/status/1438810535026438146

Ligue de Football Professionnel@LFPfr

Ce week-end sur toutes les pelouses de @Ligue1UberEats et de @Ligue2BKT, ⚽️ 1 but = 500€ pour les soignants !

Alors à l'attaque ! 💪

#SupporterDesSoignants #JouonsLaCollectif @laFHF

Coucou @Fleck_Scout @TalkMyFootball @WilooFootball @_AlexdeCastro_ @Elias_B09 @yacine1607 j'ai fait un débrief de Bruges-PSG. On y trouve la stat du match (les kms parcourus), le MVP ainsi que les tops et flops. N'hésitez pas à me donner votre avis ! https://www.parisstatsgermain.fr/bruges-psg-1-1-le-best-of-des-stats/

Dans notre débrief de Bruges-PSG, on a fait un focus sur les distances parcourues par les joueurs des 2 équipes et, plus globalement, sur les "performances" du #PSG en Champions League ces dernières saisons. Pas très réjouissant...
https://www.parisstatsgermain.fr/bruges-psg-1-1-le-best-of-des-stats/#stat

Le débrief de Bruges-PSG est prêt ! On y trouve la stat du match (les kilomètres parcourus), le MVP (de Ketelaere) ainsi que les tops (Navas, Herrera, Mendes) et flops (Paredes, Wijnaldum, Icardi) du match.
https://www.parisstatsgermain.fr/bruges-psg-1-1-le-best-of-des-stats/

📊Petite stat "sympa" de Bruges-PSG : l'attaquant belge De Ketelaere a réalisé à lui seul plus d'actions de pressing (49) que Neymar (22), Messi (15), Icardi (6) et Mbappé (5) réunis.
Rendez-vous dans la soirée pour le debrief complet des stats du match

📊Stat rigolote : #Herrera a marqué mercredi à Bruges non seulement son 1er but en Champions League avec le PSG mais son 1er but tout court dans la compétition en 28 matches). En fait, il avait déjà marqué mais en tour préliminaire avec MU en août 2015 à ... Bruges !

Load More...

Archives

Calendrier

septembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Top Stats 2020-2021