Catégories
Analyses Saison 2022-2023

Le profil de Vitinha vu des stats

Le PSG a officialisé hier sa première recrue estivale et, sans surprise, il s’agit du jeune (22 ans) Portugais du FC Porto, Vítor Machado Ferreira, plus connu sous le nom de Vitinha. Quel type de joueur est ce milieu de terrain international (3 sélections) ? Souvent comparé à Verratti, a-t-il réellement les mêmes caractéristiques que le petit Italien ? Réponse en chiffres.

Premier constat relatif au temps de jeu : Vitinha a passé plus de temps sur les terrains en championnat que n’importe quel milieu du PSG la saison dernière. Et ce alors même que la ligue portugaise compte deux équipes de moins !

5ème temps de jeu du FC Porto, Vitinha fut aussi le milieu le plus utilisé par son coach Sergio Conceiçao. Le site Transfertmarkt ne recense aucune blessure la saison dernière pour le Portugais qui a disputé 30 des 34 matches de championnat.

En Ligue des Champions en revanche, il ne fut titulaire qu’à une seule reprise sur les 6 matches de poule mais est systématiquement entré en cours de jeu. Il n’a donc que 217 minutes de jeu en Champions League en magasin.

Dans une équipe qui a inscrit 86 matches en championnat (soit une moyenne légèrement supérieure à celle du PSG), la nouvelle recrue parisienne a marqué 2 buts et délivré 3 passes décisives.

Vitinha est donc impliqué sur cinq buts. C’est autant que les meilleurs milieux parisiens la saison dernière, à savoir Danilo (5 buts) et Herrera (3 buts et 2 passes).

Un des buts de l’ex joueur de Porto est un tir de loin. C’est tout sauf un hasard puisqu’il était la saison dernière le joueur de Porto qui tentait le plus sa chance d’en dehors de la surface (50 tirs). D’ailleurs, à lui seul il a pris plus de tirs de loin que l’ensemble cumulé des milieux du PSG (48) !

A titre de comparaison, aucun joueur de tout l’effectif du PSG n’a tiré 50 fois de loin la saison écoulée. Et le record de tirs de loin sur une saison pour un milieu de terrain du PSG sous QSI est de 23 seulement (Lo Celso en 2017-2018)

80 % des tirs de Vitinha ont été pris d’en dehors de la surface. Au global, il tire 2.5 fois toutes les 90 minutes, ce qui, dans l’effectif du PSG, le positionnerait entre Neymar et Icardi !

Cette moyenne de 2.5 tirs d’un milieu de terrain est même complètement étrangère à tout milieu du PSG depuis la prise en main du club par QSI. La meilleure moyenne sur une saison d’un milieu parisien depuis 2011 en Ligue 1 est de 2.2 tirs toutes les 90 minutes et elle est l’œuvre de Yoann Cabaye. Ci-dessous le top 10 sur une saison pour un milieu :

Mais à l’abord de la surface adverse, Vitinha ne pense pas qu’à tirer. Il sait aussi alimenter en ballons ses coéquipiers. La preuve, il a réussi en moyenne 1.7 passes clés toutes les 90 minutes. Le chiffre peut paraître relativement modeste. Il n’en reste pas moins qu’aucun milieu du PSG n’a fait mieux la saison écoulée :

A titre de comparaison, la moyenne en carrière au PSG de Verratti en Ligue 1 est de 1.4.

Hormis les frappes de loin, Vitinha semble équipé pour corriger un autre des gros maux du PSG ces dernières saisons : le jeu long. Le Portugais n’hésite pas à tenter des transversales (6.6 par match) et se montre en outre adroit dans l’exercice (75 % de réussite).

Il réussit en moyenne 5 passes longues, ratio atteint par aucun milieu parisien la saison écoulée :

Le Portugais a un autre atout important dans son jeu : ses petits appuis qui lui permettent d’éliminer ses adversaires. Il réussit en moyenne 1.9 dribbles toutes les 90 minutes, ce qui le situe juste en-dessous de Verratti et nettement devant les autres milieux actuels :

Petit bémol concernant les dribbles : son taux de réussite n’est que de 73 %. Au PSG, cela le situe dans les mêmes eaux que Gueye et c’est bien inférieur aux maîtres en la matière (Paredes 86 %, Verratti 81 %).

Dans cette première partie, on a donc vu les points forts de Vitinha : apport offensif, puissance de frappe, jeu long. Autant de secteurs où il se démarque très largement des milieux actuels du PSG. Si on y ajoute une qualité de dribbles proche de celle de Verratti, on obtient un milieu qui devrait rapidement se rendre indispensable par ses qualités balle au pied.

Néanmoins, le tableau ne peut pas être aussi parfait et le jeune lusitanien a bien quelques défauts. C’est dans le jeu sans ballon que les limites apparaissent. Défensivement, son apport est assez léger :

Il n’effectue en moyenne que 3.9 interventions défensives toutes les 90 minutes. Cela le situe à l’avant-dernier rang des milieux du PSG la saison dernière puisque seul Wijnaldum fait moins bien.

Il n’a pas l’abattage d’un Gueye (5.5), ni même d’un Herrera (5). Si son nombre d’interceptions est intéressant, favorisé par sa tonicité et sa vitesse de réaction, il tacle en revanche peu et est peu présent pour dégager ou contrer des ballons chauds.

On a la confirmation des limites physiques de Vitinha avec les stats de duels :

La saison dernière, il n’a gagné que 54 % de ses duels en championnat. C’est certes dans la moyenne des milieux du PSG, mais c’est assez éloigné des taux de Danilo, Verratti et Paredes, supérieurs ou égaux à 60 %.

Pour compenser, il est souvent amené à arrêter irrégulièrement son adversaire. Il commet en effet 1.5 fautes toutes les 90 minutes, ce qui le situe dans la moyenne haute des milieux parisiens :

En conclusion, le PSG s’est attaché les services d’un profil de milieu qu’il n’avait pas : fort créateur, tireur de loin et organisateur du jeu. Les similitudes avec Verratti sont réelles mais avec deux différences : il tire beaucoup plus que l’Italien et est moins actif sans le ballon.

Cela confirme que son association avec Verratti, si elle semble extrêmement intéressante pour relancer de derrière, créer du jeu et apporter le danger dans la surface adverse, ne sera pas sans poser de problèmes défensivement parlant. Et dans l’hypothèse d’un milieu à trois, le dernier larron devra boucher pas mal de trous. Compte tenu des gabarits du « double V » (1.65 m pour Verratti, 1.72 m pour Vitinha), le profil défensif et aérien de Danilo risque de devenir indispensable.

Quel signal ont envoyé les dirigeants parisiens aux milieux actuels avec le recrutement d’un joueur du profil de Vitinha ? On peut imaginer qu’il y a des gagnants et des perdants.

Les perdants : Paredes dont la plus-value technique par rapport aux autres sera désormais moindre, et Gueye que sa petite taille (1.74 m) semble condamner. Le gagnant : Danilo dont l’abattage défensif et l’apport dans les airs s’avèrent encore plus précieux. Et Herrera dans tout ça ? Le service communication du PSG lui tend les bras…

Les autres recrues du mercato estival 2022 :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Stats 2021-2022

Articles les plus lus

Twitter

Et Deschamps a trouvé son Matuidi de 2018 pour compenser la air défense de Mbappe ! C'est Dembele côté droit. Mi milieu mi ailier. J'adore.

📊Mbappé a tenté 9 dribbles lors du 1er tour de la coupe du monde. Personne n'en a tenté plus. Il n'en a en revanche réussi que 3

Load More...

Archives

Calendrier

novembre 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Top Stats 2020-2021