Catégories
Analyses Saison 2021-2022

Bilan des milieux de terrain : Verratti plus que jamais seul au monde

Avec l’arrivée de Wijnaldum au mercato 2021, le PSG pensait disposer enfin d’un effectif au milieu du terrain lui permettant de rivaliser avec les meilleurs clubs d’Europe. Il n’en fut rien. Non seulement le Hollandais s’est avéré être un immense flop, mais l’intégralité des autres milieux, malgré des qualités évidentes, a globalement déçu. Tous ? Non car un petit milieu de terrain résiste encore et toujours face à la morosité ambiante, à coups de prouesses techniques et de palabres avec les arbitres. Verratti(x) est bien seul au monde dans ce milieu de terrain parisien. Analyse

On débute ce bilan par le temps de jeu des différents milieux du PSG. Ne figurent pas dans cette étude les jeunes du club qui ont tous moins de 400 minutes (maximum Dina-Ebimbé à 315).

C’est Wijnaldum qui a disputé le plus de matches (31) mais il a moins de minutes jouées que Danilo ou même Verratti qui compte pourtant 7 matches de moins.

Plus que le nombre de matches joués, c’est la moyenne des minutes jouées par match qui illustre bien l’importance de chaque joueur dans l’effectif : Wijnaldum est à 53 (soit la moyenne la plus basse après Icardi parmi les joueurs à plus de 10 matches) tandis que Verratti a joué en moyenne 81 minutes des parties qu’il a disputées.

Danilo a la 2ème moyenne de minutes par match des milieux de terrain (76), ce qui traduit bien le poids pris par le Portugais dans le onze parisien. Paredes et Herrera font partie des joueurs avec la plus basse moyenne de minutes par match de tout l’effectif.

Le temps de jeu de Verratti est souvent l’objet de questions ou de critiques. On notera que son total de matches ne décolle toujours pas (24) puisqu’il a encore connu deux blessures (hanche et genou) et des suspensions (12 cartons jaunes, record personnel égalé). En revanche, avec 81 minutes par match, il affiche sa plus haute moyenne sur une saison.

Comme le montre le graphique ci-dessous, il a souvent disputé l’intégralité des matches qu’il a commencés (13 sur 23)

On enchaîne avec la stat la plus « what the fuck » de ces bilans : c’est Herrera qui a la moyenne de points par match la plus élevée par match (2.6). Cela signifie qu’en sa présence sur le terrain, le PSG a gagné en moyenne 2.6 points par match. A l’opposé, c’est Verratti qui a la moyenne la plus basse (1.9) !

Verratti était titulaire lors des 4 défaites de la saison écoulée tandis qu’Herrera n’a participé qu’à celle de Rennes (et encore, en jouant seulement un quart d’heure). Bien sûr, il faudrait relativiser ce constat en tenant compte de la qualité des adversaires rencontrés mais la stat fait froid dans le dos…

En lien avec la stat improbable ci-dessus, on notera que c’est Herrera le milieu impliqué sur le plus de buts cette saison en Ligue 1, à égalité avec Danilo :

L’Espagnol a en effet inscrit 3 buts et réussi 2 passes décisives en Ligue 1. Danilo est certes le seul joueur à ne pas avoir donné de passe dé mais il a marqué 5 buts. Aucun milieu n’a fait mieux sous QSI et seul Matuidi a fait aussi bien (en 2012-2013 et 2013-2014).

Cette saison est particulièrement faste en termes de buts pour nos milieux puisqu’ils en ont marqué 15. Il s’agit du record sur une saison pour les milieux du PSG (jamais plus de 11 jusque-là) :

Une saison exceptionnelle puisque même Verratti a marqué (deux fois même) ! Cela ne lui était plus arrivé depuis le match face à Bastia en mai 2017 !

A ce total de 15 buts en Ligue 1 de la part des milieux de terrain, on peut d’ailleurs ajouter les 4 en Champions League (2 de Wijnaldum, 1 d’Herrera et de Gueye).

Offensivement, c’est Wijnaldum qui se distingue le plus. On en attendait forcément plus de sa part mais c’est le seul secteur où il n’est pas ridicule par rapport aux autres milieux.

Ses 3 passes décisives en Ligue 1 en font le meilleur milieu pour cette data. Si on ajoute 1 but en Ligue 1 et 2 en Champions League, il affiche un bilan honorable. Sans surprise, il est aussi le milieu qui se projette le plus vers le but adverse comme en témoigne la stat des ballons touchés dans la surface :

Tout l’opposé d’un Paredes qui n’a touché qu’un seul ballon dans la surface adverse sur toute la saison ; et qui l’a d’ailleurs converti en but puisque sa frappe a trompé Poussin le gardien bordelais !

Les milieux parisiens ont fait souvent mouche avec peu de cartouches. C’est Gueye qui a le plus souvent tenté sa chance avec 1.3 tirs toutes les 90 minutes.

Verratti ferme la marche mais a donc marqué deux buts en tirant seulement 6 fois au but sur l’ensemble de la saison.

Avec ses 2 buts, l’Italien a donc en partie compensé une de ses faiblesses habituelles. Pour le reste, il est resté égal à lui-même, c’est-à-dire un des meilleurs milieux du monde. Quelques stats montrent qu’avec le ballon au PSG au milieu de terrain, il y a un monde d’écart entre Verratti et les autres.

On commence avec les ballons joués. Même avec l’une de ses plus basses moyennes en carrière, Verratti domine tout le monde au sein de l’effectif parisien :

On constate au passage que Wijnaldum est très loin des standards habituels des milieux parisiens : il touche en moyenne 51 ballons alors que le taux moyen des milieux parisiens sous QSI est de 97…

C’est Paredes qui détient le record sur un match cette saison avec 144 contre Reims.

Le volume de jeu de Verratti se mesure aussi au nombre de duels disputés. Et là non plus, il n’y a pas photo avec les autres milieux, même si Gueye tente de lutter.

L’ancien joueur de Pescara a disputé 12.2 duels par 90 minutes et a gagné 60 % d’entre eux. Au PSG, il n’y a que Neymar qui remporte plus de duels que lui (7.8/90 minutes)

On constate aussi que, contrairement à Wijnaldum, Herrera n’a pas peur d’aller au duel mais il en perd plus d’un sur deux, ce qui semble rédhibitoire à ce niveau.

La comparaison des duels lors des dernières saisons du numéro 6 parisien est intéressante :

On constate que la saison écoulée est celle où Marco a le moins disputé de duels (5 de moins qu’en 2020-2021), mais aussi celle où il a le meilleur taux de succès (60 % alors que sa moyenne était de 55 % jusque-là).

L’une des particularités de Verratti, c’est qu’il gagne des duels des deux côtés du terrain. Il est en effet le 4ème joueur de l’effectif en termes de dribbles réussis (derrière les 3 intouchables de devant) mais aussi le second pour les tacles réussis.

Verratti réussit deux fois plus de dribbles que n’importe autre milieu du PSG. Il faut dire que ses 80 % de réussite sont assez prodigieux…

Dans le jeu avec ballon, Verratti excelle par sa faculté à aller de l’avant, quitte à prendre des risques et à repartir de très bas. Avec 212 mètres gagnés, il est le milieu qui fait le plus progresser le jeu par la conduite :

Par la passe, Verratti est aussi très doué pour toucher ses coéquipiers dans des zones dangereuses. On le voit à travers la stat des passes progressives :

Au sein du roster parisien, il n’y a que Messi qui réussit plus de passes progressives que Verratti.

Mais au global, l’Italien n’est pas le milieu qui fait le plus avancer le ballon côté PSG. Cette distinction revient, pour la 3ème saison consécutive, à Leandro Paredes.

L’Argentin fait progresser le ballon de 644 mètres toutes les 90 minutes.

Dans tout l’effectif parisien, il n’y a que Ramos qui fait mieux.

En Ligue 1, l’ancien de la Roma n’a pas son pareille pour casser des lignes par la passe et trouver ses partenaires de l’attaque démarqués (surtout si c’est Messi…).

Paredes s’est aussi distingué cette saison par sa capacité à récupérer des ballons. Au global, il est crédité de 9.3 ballons récupérés (par 90 minutes) ce qui fait tout simplement de lui le meilleur récupérateur de tout l’effectif, devant Danilo et Gueye !

C’est Danilo qui a le record sur un match (15 contre St Etienne) mais Paredes a été le plus constant dans ce secteur sur l’ensemble de la saison (où du moins sur la partie qu’il a jouée). Il fait mieux que lors de ses deux premières saisons dans la capitale qui étaient déjà très bonnes (8 et 7 ballons récupérés par 90 minutes).

Souvent bien positionné à la perte, il a intercepté beaucoup de passes et coupé ainsi les contres adverses. Il s’est aussi signalé cette saison par l’efficacité de son pressing.

Oui oui, vous avez bien lu : Paredes a pressé efficacement. On ne peut pas dire qu’il presse beaucoup (moitié moins que Gueye ou Verratti) mais il a le meilleur taux de réussite de l’ensemble des milieux parisiens :

Pour les autres indicateurs à caractère défensif, c’est plutôt Gueye qui se signale. Le Sénégalais est notamment le Parisien qui réussit le plus de tacles :

Gana réussit 70 % de ses tacles, ce qui constitue le meilleur taux des milieux parisiens.

Au global, il est le milieu le plus actif défensivement avec 5.5 interventions toutes les 90 minutes. Il devance Herrera (5) et Danilo (4.7). Wijnaldum est très loin derrière tout le monde (1.8) :

Au final, Verratti est de loin et comme d’habitude le meilleur milieu de la saison. Il est le seul à être à la fois présent offensivement et défensivement. Tous les autres sont bons dans un domaine mais n’ont pas sa polyvalence.

Danilo a été efficace offensivement (5 buts) et défensivement (1er aux interceptions) mais est un poids mort avec le ballon. Paredes apporte de la créativité et son sens de la passe mais ne pèse pas du tout dans le dernier tiers. Gueye est très actif défensivement et n’hésite pas à tirer de loin mais affiche trop de lacunes techniques. Herrera est capable d’apporter offensivement mais il est peu utile dans la construction du jeu et trop léger sur les aspects défensifs et dans les duels. Wijnaldum, enfin, est transparent sur le terrain, si ce n’est pas ses quelques projections dans la surface adverse.

Comme tous les ans, le milieu du PSG s’annonce comme le gros chantier du mercato. L’arrivée de Vitinha, en attendant celle éventuelle de Renato Sanches, va rebattre les cartes. De quoi enfin refaire de ce secteur de jeu crucial un atout du PSG ? On l’espère mais il y a du boulot M.Campos !

Liens utiles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Stats 2021-2022

Articles les plus lus

Twitter

📊Messi est le Parisien qui a réussi le plus de pressings samedi soir à Clermont !
Le volume est faible, et il partage cette distinction avec Kimpembe, mais cela reste un événement !
Le détail par joueur ci-dessous :

Petite stat extraite de l'article relatif au match d'hier : la progression du ballon où Ramos a encore dominé les débats
https://www.parisstatsgermain.fr/clermont-psg-0-5-un-joueur-une-stat/

Nouveau concept pour démarrer cette nouvelle saison : "un joueur, une stat". Pour chaque joueur de chaque match du PSG, on analysera la stat marquante de sa partie en la mettant en perspective. On commence avec ce Clermont-PSG où il y a beaucoup à dire !
https://www.parisstatsgermain.fr/clermont-psg-0-5-un-joueur-une-stat/

victoire avec 5 buts d'écart à l'extérieur en @Ligue1UberEats, acte 6 pour le @PSG_inside, le détail ici ❤️💙➡️ http://www.paris-canalhistorique.com/5-lexterieur-acte-6-pour-le-psg/

La barre des 7000 abonnés franchie le soir où, Paris gagne 5-0, Neymar réussit un triplé de passes dé, Messi met un retourné et Zaïre-Emery joue ses 1ères minutes. Je kiffe !

Load More...

Archives

Calendrier

août 2022
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Top Stats 2020-2021