Catégories
Matches Saison 2021-2022

PSG-Angers (2-1) : Des latéraux hors sujet

Face à des Angevins alignant une défense centrale à trois éléments, il était clair que les latéraux parisiens allaient avoir un rôle majeur à jouer pour créer le danger. Pourtant, on ne les a que très peu vus. Analyse.

Remis de blessure depuis peu, Colin Dagba faisait face à Angers ses grands débuts cette saison. Hakimi ayant joué avec le Maroc pendant la trêve internationale, il n’était pas illogique de lancer le joueur formé au PSG face à Angers.

Il se savait attendu car Hakimi a livré des prestations de premier plan depuis son arrivée et Dagba devait montrer qu’il peut être une doublure efficace.

Malheureusement, sa prestation de vendredi soir ne fut pas vraiment à la hauteur. Trop peu entreprenant offensivement alors que le jeu appelait des prises d’espaces et de risques, et souvent battu défensivement par Boufal notamment, Dagba n’a pas rassuré les suiveurs parisiens.

Il a certes touché 81 ballons, soit le 6ème total de l’équipe, tout en n’ayant joué que 72 minutes, mais avec une utilisation extrêmement prudente.

La « passmap » ci-dessous montre à quel point les Parisiens ont cherché à relancer par la droite (16 passes de Kehrer vers Dagba), mais qu’il fut compliqué d’aller plus loin sur ce côté. La faute à un Rafinha très axial et pas vraiment capable de déborder, mais aussi à un Dagba pas assez entreprenant.

Il n’a par exemple qu’un seul dribble à son actif (raté). Et même si les stats indiquent qu’il a gagné 228 mètres par la conduite (2ème du match derrière Verratti), on a peine à se souvenir d’une occasion créée à partir d’une chevauchée de l’ancien de Boulogne sur Mer.

Dans le dernier tiers adverse, il n’a pas non plus su faire la différence puisqu’un seul de ses quatre centres a trouvé preneur.

Si offensivement, la copie rendue par Dagba est tout juste honnête, défensivement, elle est inquiétante.

Il a raté les deux tacles tentés et n’a qu’une interception à son actif en termes d’interventions défensives. Surtout, il est complètement dépassé sur le but angevin de la première mi-temps. Ses lacunes sur cette action sont d’ailleurs bien expliquées par le compte tactique de @bencharier ci-dessous :

Au total sur ce match, il n’a remporté qu’un duel sur les sept qu’il a disputés, confirmant ainsi sa grande faiblesse dans son domaine.

Son homologue sur le flanc gauche a à peine fait mieux dans ce secteur : Abdou Diallo a en effet perdu 5 des 7 duels qu’il a disputés. On notera au passage que leurs remplaçants (Bernat à la 63ème et Hakimi à la 72ème) ont gagné 5 duels sur les 10 joués.

Diallo, à l’inverse de Dagba, a été peu servi : 48 ballons touchés seulement.

Mais compte tenu de l’utilisation qu’il a eue du ballon, il valait peut-être mieux qu’il n’en touche pas beaucoup ! L’ancien de Dortmund a en effet perdu 10 ballons, soit le 4ème total de l’équipe (en ayant joué seulement 63 minutes).

Diallo a donc rendu 21 % des ballons qu’il a touchés. Cette saison en Ligue 1 avant ce match, il tournait à 13 %, et l’année dernière à 9 %.

Outre un déchet technique inhabituel, l’international Sénégalais s’est signalé par une timidité plus inhabituelle balle au pied. Lui qui n’hésite habituellement pas à avancer avec le ballon, s’est montré très conservateur :

Certes, il a n’a joué qu’une grosse heure mais il n’avait pas son allant habituel. On a d’ailleurs vite vu la différence avec le revenant Juan Bernat qui a posé bien plus de problèmes aux Angevins par ses appels dans le couloir et ses courses vers l’avant.

Le seul point commun entre les deux latéraux gauches qui se sont succédés vendredi : le déchet dans les centres. Ils ont raté tous les deux leurs trois tentatives.

Diallo avait pourtant commencé la saison avec trois réussites sur six. Mais depuis, il n’a trouvé un partenaire qu’à deux reprises sur les dix centres qu’il a effectués. Avec le recrutement de Mendes et le retour de Bernat, pas sûr qu’il ait l’occasion de sitôt d’améliorer ses stats dans ce secteur…

Car l’événement de la soirée pour les latéraux fut bien sûr le retour de Bernat. Il n’avait plus joué depuis le 16 septembre 2020 face à Metz. Et si ce fut loin d’être parfait, il a beaucoup apporté dans son couloir. Dans une configuration où le PSG a autant le ballon (73 % de possession), il est en effet bien plus utile et à son aise que Diallo.

S’il a beaucoup perdu de ballons (7) et raté ses centres, l’Espagnol s’est aussi signalé par ses dribbles (2 réussis sur 3) et sa contribution aux offensives parisiennes. C’est aussi le cas d’Hakimi qui de l’autre côté a beaucoup plus apporté le danger en 20 minutes que Dagba en 70.

L’indicateur des xG Chain (c’est-à-dire l’apport d’un joueur à une possession se terminant par un tir) témoigne de ce rôle accru des deux entrants par rapport aux titulaires en début de match :

Cette stat de 0.02 xG Chain pour Dagba et de 0 pour Diallo résume bien leur apport offensif nul sur cette rencontre. A l’inverse, Bernat (0.42) et Hakimi (0.3), sans être décisifs, ont, en un laps de temps plus réduit, été beaucoup plus utilisés dans la construction des offensives parisiennes.

Alors certes, cette dernière demi-heure a aussi correspondu au temps fort parisien qui a plus poussé. Mais la contribution de l’Espagnol et du Marocain est indéniable.

Au final, loin de nous l’idée d’accabler Dagba, qui disputait ses premières minutes de la saison, et Diallo dont ce n’est pas le poste. Mais, à droite, l’écart entre Hakimi et son remplaçant semble abyssal, et, à gauche, il est probable qu’on ne reverra plus guère Diallo qui a fait ce qu’il a pu en attendant le retour de Bernat.

Liens utiles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Stats 2021-2022

Articles les plus lus

Twitter

Diplômé en psychologie et entraîneur adjoint au @FCLorient, Ingo Goetze se raconte :

🤝 Son rôle auprès de @regislebris
🇩🇪 Son parcours en Allemagne
🔍 Son travail avec Jonathan Clauss et Kai Havertz
🏀 Phil Jackson comme inspiration

https://www.ligue1.fr/Articles/INTERVIEWS/2022/10/03/interview-ingo-goetze-fc-lorient-tous-les-grands-entraineurs-s-appuient-sur-la-psychologie

Le #PSG sous pavillon qatarien, c'est, à titre informatif:

👉182 millions d'euros en impact économique sur Île-de-France

👉2150 emplois indirects générés pour l'Île-de-France

Bizarrement, on n'entend pas trop les élus de tout poil sur ce thème. https://twitter.com/BFMTV/status/1577203195734106112

BFMTV@BFMTV

David Belliard "dénonce" et "regrette" que le PSG appartienne au Qatar

📊La courbe de % de dribbles réussis par Neymar en Ligue 1 poursuit son inexorable descente : seulement 39 % pour le moment en Ligue 1, contre 46 % la saison dernière, et... 67 % en 2017-2018 !!!

📊1 duel gagné sur les 8 disputés par Bernat contre Nice ! Depuis le début de saison, en Ligue 1, il a gagné 5 de ses 21 duels, soit 24 %. C'est le plus bas taux de tous les joueurs parisiens

Load More...

Archives

Calendrier

octobre 2022
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Top Stats 2020-2021