Catégories
Analyses Saison 2020-2021

Colin Dagba, en progrès

Après Mitchel Bakker, nous poursuivons l’analyse de la saison de Ligue 1 des latéraux parisiens avec Colin Dagba. Le jeune parisien (22 ans), au temps de jeu bien supérieur à celui des années précédentes, a certes affiché certaines limites, mais a surtout clairement progressé, notamment défensivement.  

On a aimé

Qu’il ait eu l’opportunité de montrer ce dont il était capable

Ses 1577 minutes passées sur les pelouses (Ligue 1 et Champions League) en font seulement le 4ème latéral parisien en temps de jeu. Mais la hausse par rapport à ses deux premières saisons dans la capitale est conséquente puisqu’il a presque autant joué cette saison que lors des deux précédentes cumulées (1673 minutes).

En 2020-2021, il a joué presque 40 % du total des minutes possibles alors qu’il plafonnait à 27 % jusque-là. Y compris pour des matches qui comptent. Alors qu’il n’avait connu qu’une seule titularisation en Champions League avant cette saison, il a disputé les 180 minutes de la confrontation mémorable face au Bayern en quart de finale.

En championnat, il fut aligné à 15 reprises dans le onze de départ, dont une fois comme latéral gauche (à Strasbourg). Pochettino lui a notamment beaucoup fait confiance (9 fois titulaire), en particulier en fin de saison puisqu’il a débuté les trois derniers matches de Ligue 1.

Souvent blessé ces deux dernières saisons, il n’a été absent du groupe parisien que cinq fois en 2020-2021 en Ligue 1 : trois pour un problème à la cuisse en février, un pour cause de covid (en janvier) et une fois pour suspension.

Les progrès défensifs

Pour conserver sa place dans un effectif comme celui du PSG, Colin Dagba savait qu’il devait montrer autre chose que ce que les dirigeants avaient vu lors de ses deux premières saisons. Et puisqu’il est acquis qu’il ne sera jamais le « Cafu de Béthune » (sa ville de naissance) en attaque, il a pris conscience que c’est en étant irréprochable défensivement qu’il pourrait faire ses preuves.

Le contrat est en partie rempli tant les progrès affichés dans son jeu défensif sont indiscutables. Le meilleur exemple étant la double confrontation face au Bayern en 1/8èmes de finale de Champions League. Titulaire lors des deux matches, il a montré un tout autre visage au retour qu’à l’aller. A Munich, Coman, face à lui, a systématiquement fait la différence. En stat, cela donnait 2 duels gagnés sur 9 pour Dagba, 1 tacle réussi sur 6 et 5 actions de pressing sur 29. Coman avait lui terminé le match avec 5 dribbles réussis sur 6.

Changement de décor au retour : un Dagba beaucoup plus agressif a presque éteint l’ancien Parisien. L’international Espoirs affiche une ligne de stats bien plus présentable : 7 duels gagnés sur 14, 5 tacles réussis sur 6, 3 interceptions et 5 pressings gagnants sur 17.

Dagba a, ce soir-là, largement contribué à la qualification parisienne et peut-être, qui sait, gagné sa place dans l’effectif parisien pour 2021-2022. En tous les cas, c’est bien lui qui a terminé la saison de Ligue 1 comme titulaire, reléguant l’international Italien Florenzi sur le banc.

Au-delà de la qualification face au Bayern, les stats défensives du jeune Parisien (22 ans), sont clairement en progrès par rapport à la saison passée :

Sur le type d’actions recensées ici (tacles, dégagements, interceptions, tirs contrés), il est passé d’une moyenne cumulée de 3.3 à 4.1 toutes les 90 minutes, en hausse dans chacune des catégories.

Ses progrès se voient aussi dans sa plus grande capacité à presser efficacement (32 % contre 30 %) et dans son taux de tacles réussis : il passe de 71.4 % en 2019-2020 à 82.1 % cette saison. Il a même signé un parfait 7/7 contre Dijon. Sur l’ensemble de la saison de Ligue 1, il affiche tout simplement le meilleur taux de réussite dans ses tacles de tout l’effectif, à égalité avec Kimpembe (82.1 % tous les deux).

L’écart chez les latéraux entre Dagba et Bakker d’une part (entre 81 et 82 %), Florenzi et Kurzawa d’autre part (59 et 58 %) est impressionnant. 

Il paraît désormais globalement plus sûr dans ses interventions et ne dépareille plus, au moins défensivement, au moins en Ligue 1, au sein de l’arrière-garde parisienne.

On a moins aimé

Son manque d’impact dans les duels

Cela avait déjà été pointé du doigt la saison dernière où avec ses malheureux 3 duels gagnés par 90 minutes avec 40 % de réussite, il ne faisait pas trop le poids et ne supportait pas vraiment la comparaison avec la quasi-totalité de l’effectif parisien.

Malheureusement, c’est à peine mieux cette année : son taux de duels victorieux a un peu augmenté mais il n’atteint même pas les 45 %. Comme le montre le graphique ci-dessous, que ce soit en volume de duels disputés ou en taux de réussite, il manque cruellement d’impact. 

Il est même le joueur qui gagne le moins de duels au PSG : 2.7 par 90 minutes, soit le plus faible ratio de l’effectif lors de la saison écoulée en Ligue 1. On remarquera au passage que trois des quatre latéraux perdent plus d’un duel sur deux.

Le problème de Dagba c’est surtout qu’il ne progresse pas dans ce secteur : il gagne même de moins en duels d’une année sur l’autre.

Son taux de duels gagnés est supérieur à 2019-2020 mais inférieur à 2018-2019.

Evidemment, parmi les duels, les luttes aériennes ne l’aident pas à augmenter sa moyenne : en trois saisons au PSG, il a gagné en tout et pour tout 6 duels aériens (2 par saison) ! Sur les 35 qu’il a eu à livrer. Avec 14 % de succès, il est le plus mauvais joueur de tête de l’effectif. Il est aussi l’un des plus petits (1.70 m).

Le manque d’initiative balle au pied

Il est certes le latéral avec le meilleur taux de passes réussies (90.8%) mais le type de passes réalisées explique largement ce taux très élevé. Sur les 805 passes effectuées, seulement 18 sont considérées comme des passes « longues ». Ce taux de 2.2 % de passes longues est le plus faible de tout l’effectif parisien, après Mbappé.

Les trois autre latéraux, notamment Florenzi, sont bien au-dessus de lui. Il faut dire que son taux de réussite dans cet exercice du jeu long (33 %) ne l’a pas incité à en tenter davantage. En trois saisons en Ligue 1, il n’a réussi que 13 passes longues.

Il est en outre le latéral dont la proportion de passes en retrait est la plus importante :

C’est vrai que cette image de Dagba, collé à la ligne de touche, recevant le ballon de Marquinhos pour le remettre aussitôt en retrait à son capitaine, est revenue à maintes reprises cette saison. On peut certes accuser le manque de circuits de relance travaillés mais la timidité du jeune Parisien a souvent sauté aux yeux. Une peur de mal faire compréhensible dans cette équipe peuplée de stars où il fait un peu figure d’exception compte tenu de son cursus (arrivé au PSG en provenance de Boulogne sur Mer en 2016, plutôt pour être un joueur d’appoint des U19).

Sa frilosité l’a donc souvent conduit à jouer la sécurité alors que des passes vers l’avant pouvaient s’offrir à lui, surtout avec des joueurs comme Di Maria qui sait se positionner entre les lignes, ou comme Sarabia pas avare d’appels dans la profondeur. Il est par conséquent le latéral parisien avec le moins de passes entrant dans les 18 mètres adverses et de passes dites « progressives ».

Sa timidité se reflète aussi dans le nombre de dribbles tentés. Il a essayé d’éliminer son adversaire direct à onze reprises seulement sur l’ensemble de la saison de Ligue 1. C’est encore moins que les saisons précédentes où son nombre de tentatives n’était déjà pas bien élevé.

Son taux de réussite est pourtant loin d’être ridicule (63.6 %, le meilleur parmi les latéraux) mais il n’a que trop peu souvent tenté sa chance.

La sécurité avant tout a donc été son credo cette saison. Cette préoccupation de ne surtout pas rendre le ballon à l’adversaire a porté ses fruits puisqu’il est le latéral avec le plus faible volume de ballons perdus, mais cela s’est fait au prix d’une prise de risque minime et d’une mise en danger de l’adversaire quasi inexistante.

Même à l’approche du but adverse, on peut lui reprocher sa trop grande timidité. Il n’a que 7 tirs à son actif en Ligue 1 en 2020-2021. C’est certes mieux que les deux saisons précédentes en cumulé (2+3), mais cela reste faible. En outre, il a montré qu’il n’était maladroit quand il se projetait dans la surface, comme en témoigne son but d’attaquant marqué à Montpellier sur un service de Di Maria (son 1er but en Ligue 1 d’ailleurs).

Bilan : 4/10

Avec trois saisons sous les couleurs parisiennes, on est désormais fixé sur le niveau de Dagba. C’est un bon latéral. Pas un crack mais pas non plus un joueur qui détonne dans l’effectif parisien, pour preuve sa sélection avec les Bleuets. Vu la confiance accordée par Pochettino en fin de saison, le staff technique a probablement acquis les garanties suffisantes pour en faire une doublure correcte d’Hakimi pour la prochaine saison.

Liens utiles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Stats 2020-2021

Articles les plus lus

Twitter

📊Les stats en vrac du #TropheeDesChampions :
🏹3 tirs (dont 1 cadré) pour Draxler 🥇
🔑2 passes clés pour Icardi et Draxler 🥇
👟15 ballons touchés par Icardi
🤼16 duels gagnés sur 21 pour le duo Kherer-Kimpembe
🚑4 fautes subis par Kehrer 🥇
🏌️‍♂️29 dégagements par Lille (Botman7)

📊Les stats d'#Hakimi lors du #TropheeDesChampions
👟138 ballons joués 🥇
🤼12 duels gagnés (sur 18) 🥇
⛹️5 dribbles réussis sur 6
🍩2 centres réussis sur 9
🥢5 tacles réussis (sur 7) 🥇
📉23 ballons perdus 🥈
🪃 5 ballons récupérés

📊Les principales stats du #TropheeDesChampions :
🏹10 tirs à 8 pour Paris, dont 7 de l'intérieur de la surface
🍩24 centres tentés, 5 réussis
👟71 % de possession pour Paris
🌈8 corners à 1 pour Paris

📊Les principales stats d'Hakimi lors de la MT1 du #TropheesDesChampions :
👟68 ballons touchés🥇
🤼‍♀️8 duels gagnés (sur 11) 🥇
⛹️4 dribbles réussis sur 4
🥢4 tacles réussis (sur 5) 🥇
📉11 ballons perdus 🥈
🪃 4 ballons récupérés 🥈
🍩0 centre sur 2

📊Les principales stats à la mi-temps du #TropheesDesChampions :
👟67 % de possession pour Paris
🥇68 ballons pour Hakimi
🥈57 ballons pour Diallo
🏹6 tirs à 4 pour Lille (pour info, le plus faible nombre de tirs en L1 pour le PSG en 2020-2021 est 7)
🚑7 fautes à 2 pour Paris

Pour se replonger dans la saison de #Kimpembe, titulaire ce soir pour le #TropheeDesChampions , c'est là que ça se passe : http://www.parisstatsgermain.fr/presnel-kimpembe-les-hauts-et-les-bas-du-vice-capitaine/

Bonjour @ThibaultLeRol @juliengbrun @Ludo_Obraniak Pour tout savoir sur le jeu d'#hakimi , c'est là que ça se passe : http://www.parisstatsgermain.fr/les-forces-et-faiblesses-dachraf-hakimi/ #TropheeDesChampions

#Danilo titulaire surprise ce soir pour le #TropheeDesChampions : venez vous replonger dans sa (bonne) saison 2020-2021 : http://www.parisstatsgermain.fr/danilo-pereira-la-tour-de-controle/

Il devrait faire ses débuts en match officiel ce soir à l'occasion du #TropheeDesChampions , alors on vous propose un portrait complet d'#Hakimi. Attention ça pique les yeux ! #PSGLOSC
Les forces et faiblesses d’Achraf Hakimi http://www.parisstatsgermain.fr/les-forces-et-faiblesses-dachraf-hakimi/

Bonjour, @juliengbrun @Ludo_Obraniak , pour bien préparer votre match de demain, je ne saurais trop vous conseiller de jeter un oeil aux bilans individuels et collectifs 2020-2021 du PSG 😉
http://www.parisstatsgermain.fr/bilans-individuels-et-collectifs-de-la-saison-2020-2021/

Load More...

Archives

Calendrier

août 2021
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031