Catégories
Analyses Saison 2021-2022

Messi ou Neymar : lequel des deux réussit le meilleur début de saison ?

L’un est encensé depuis son arrivée dans la capitale (Messi), l’autre est régulièrement critiqué, notamment en raison de sa condition physique (Neymar). Nous avons donc voulu vérifier ce que disaient les stats sur le début de saison des deux stars étrangères du PSG après neuf journées de championnat. Et les surprises sont nombreuses…

CatégorieMessi ou Neymar ?
Participation au jeuNeymar
Progression du ballonMessi
Occasions crééesNeymar
Efficacité devant le butMessi
DéfenseNeymar

Participation au jeu : Neymar

Presque tous les indicateurs disponibles témoignent d’une plus grande participation au jeu de Neymar par rapport à Messi.

En nombre de ballons joués, le Brésilien devance de près de 10 ballons par 90 minutes son coéquipier. Et ce alors même qu’il connaît lui-même sa saison la moins faste dans ce domaine.

Cela signifie que si les deux joueurs ont forcément diminué leur volume de jeu en se retrouvant dans la même équipe (il n’y a qu’un seul ballon), c’est l’Argentin qui a le plus réduit sa participation au jeu.

Messi touchait en effet 95 ballons en Liga la saison dernière contre « seulement » 80 cette saison avec le PSG pour le moment. Il n’a jamais fait mieux que 85 ballons sur un match (à Bruges) cette saison (une marque dépassée 14 fois par Neymar la saison dernière).

Parmi l’ensemble des joueurs du PSG, si Neymar figure toujours dans le premier tiers du classement, Messi est curieusement plutôt en fin de peloton :

Verratti, avec 121 ballons joués par 90 minutes, mène très largement la danse.

Petite stat intéressant au passage : avec 85 ballons joués en moyenne (Ligue 1 et Champions League), Neymar génère 55 passes. En comparaison, Messi, tente 3 passes de plus (58) alors qu’il touche moins de ballons (76). La différence tient probablement au nombre de dribbles tentés : le Brésilien en tente 7.3 par 90 minutes contre seulement 3.2 pour Messi.

Neymar, même en réalisant sa moins bonne saison, devance donc Messi en termes de dribbles :

En Ligue 1, parmi les joueur ayant disputé au moins 4 matches, il reste celui qui tente (9) et réussit (4.6) le plus de dribbles par 90 minutes. Il affiche cependant son moins bon taux de réussite (51 %) dans cet exercice depuis son arrivée au PSG.

Les stats de dribbles de Messi en Ligue 1 sont elles très loin de ses standards barcelonais puisqu’il n’a tenté que 2.8 dribbles par 90 minutes jusque-là alors que sa moyenne en carrière est de 7.9 ! Autre stat folle : il a pour le moment passé tous ses dribbles (6/6 ) !

Au sein de l’effectif parisien, c’est Neymar qui réussit toujours le plus de dribbles devant Mbappé et Rafinha.

La meilleure perf de Neymar cette saison : 10 dribbles réussis sur 17 face à Lyon.

Mais, on l’a vu, le numéro 10 parisien échoue dans près d’une tentative sur deux. Et logiquement, il gonfle ainsi ses stats de balles perdues : toutes compétitions confondues, il perd 26 ballons par 90 minutes, soit 31 % des ballons joués. Messi est beaucoup plus précautionneux avec seulement 20 %. En Ligue 1, l’Argentin descend même son taux à 18 % :

Messi tournait à 22 % de ballons perdus l’an passé en Liga.

Plus provocateur, Neymar subit naturellement plus de fautes : 3.8 contre 2.7 pour Messi. Il est monté jusqu’à 7 sur un match, toujours face à Lyon.

Enfin, la participation au jeu peut s’apprécier à travers les xG Chain, c’est-à-dire la contribution de chaque joueur aux actions se terminant par un tir (source : understat.com). Là encore, le Brésilien devance son aîné : 0.76 xG Chain contre 0.30 par 90 minutes.

C’est avec ce type de stats que l’on voit que Messi est très loin d’avoir donné sa pleine mesure en Ligue 1 notamment. Au classement de cet indicateur, il fait partie des joueurs parisiens les moins influents en Ligue 1

Depuis que la stat est disponible (2014-2015), jamais Messi n’est descendu sur une saison de Liga sous la barre des 1 xG Chain/90 minutes.

Progression du ballon : Messi

En terme de capacité à faire avancer le ballon sur le terrain, il n’y a pas photo : Messi domine nettement Neymar.

Toutes les stats relatives à la progression du ballon sont à l’avantage de l’Argentin.

En tenant compte des cinq matches disputés jusque-là, Messi fait gagner en moyenne 514 mètres par 90 minutes, que ce soit par la passe (280) ou la conduite (234). Neymar est nettement derrière avec 426 mètres.

Parmi les joueurs à vocation offensive du PSG, personne ne fait mieux que Messi :

En Ligue 1 au PSG, c’est Kimpembe qui fait le plus progresser le ballon.

Messi égale même sa meilleure saison en terme de mètres gagnés par la passe :

Neymar, au contraire, connaît sa moins bonne saison :

Pour gagner des mètres, Messi utilise notamment l’arme du jeu long. C’est un des phénomènes marquants de ce début de saison et une excellente nouvelle pour le PSG.

En effet, l’an passé, l’équipe de la capitale, en dépit du nombre total de passes le plus fort de Ligue 1, était dernière en nombre de passes longues réussies. Paris n’est que 17ème cette saison mais on note une progression (de 21.6 à 24.8 par match).

L’ancien Blaugrana n’est pas étranger à cette évolution. Il est même, après 9 journées de Ligue 1, le joueur de l’effectif qui réussit le plus de passes longues (5.7/90 minutes).

Cela représente 6 % de ses passes totales. Seuls Marquinhos et Di Maria présentent un taux supérieur.

Le plus impressionnant c’est qu’il n’en a pas raté une seule : 12 sur 12 en Ligue 1 et 3 sur 3 en Champions League ! Il a réussi à deux reprises les 6 qu’il a exécutées dans un match (face à Lyon et à Rennes).

Son jeu long lui permet de réaliser des passes progressives : avec 9.9 par 90 minutes en Ligue 1, il est le joueur avec au moins deux matches qui en exécute le plus parmi l’ensemble des équipes du championnat. Il s’agit d’ailleurs aussi de sa meilleure moyenne en carrière.

Occasions créées : Neymar

Même si Messi a de bonnes stats également, c’est Neymar qui domine cet ensemble de données statistiques relatives à la création d’occasions :

Le Brésilien fait principalement la différence grâce aux deux passes décisives qu’il a données cette saison.

Ci-dessous les liens vers les videos de ses passes décisives.

Pour Hakimi à Metz pour arracher la victoire dans les arrêts de jeu :

Sa magnifique passe claquée pour trouver le Marocain à l’entrée dans la surface est superbe.

Celle contre Montpellier trois jours plus tard est plus simple mais, là encore, il décale parfaitement Draxler d’une passe en diagonale pour que l’Allemand puisse frapper dans de bonnes conditions :

Messi, depuis son arrivée, n’a en revanche pas encore donné de passes décisives. Il est crédité au global de 0.89 expected assits au total des 5 matches qu’il a disputés. cela signifie que les attaquants, avec plus de réussite, auraient pu marquer sur l’une de ses passes. A Bruges et à Rennes il est crédité de 0.4 xA. On a notamment en tête un loupé de Mbappé, pourtant idéalement servi par Messi au Razhon Park.

Globalement, depuis le début de saison, Neymar est à l’origine de plus d’occasions par match que Messi. Il est à l’origine de 28 tirs, soit 4.3 par 90 minutes, contre 16 (soit 3.9) pour Messi. 11 des 28 actions amenant un tir de Neymar ont eu lieu face à Lyon.

Sur les matches de Ligue 1, personne ne fait mieux que Neymar dans l’effectif parisien :

Parmi l’ensemble des joueurs de Ligue 1, seuls Payet (Marseille, 7.1), Gouiri (Nice, 5.7) et Kebbal (Reims, 5.2) ont un meilleur ratio que le champion olympique 2016.

La manière dont Neymar a généré des occasions est en outre plus variée que celle de Messi :

Si la majorité des tirs qu’il a provoqués le sont logiquement par la passe (19), Neymar a aussi amené des frappes suite à des fautes provoquées (5), des coups de bien arrêtés repris par un coéquipier (2), des dribbles (1) et même des actions défensives (1).

Messi n’a à l’inverse pas encore amené de tirs via ses dribbles par exemple.

L’Argentin est en revanche plus actif dans la zone de vérité : il touche en moyenne 5.6 ballons par 90 minutes dans la surface adverse, contre 5.3 pour Neymar. L’Argentin monte même à 8.1 en Ligue 1 (contre 7.1 en Liga la saison dernière).

Neymar est à 6.1 en Ligue 1, sa plus basse moyenne depuis son arrivée au PSG. C’est Mbappé qui mène la danse avec 9.7.

Personne ne fait d’ailleurs mieux que l’ancien Monégasque en Ligue 1.

Efficacité devant le but : Messi

Face au but, l’apport de Messi est plus fort que celui de Neymar :

Ils ont certes marqué un but chacun. Mais Messi a inscrit un but magnifique dans le choc de la poule de Champions League, tandis que Neymar a marqué sur pénalty (face à Lyon).

On a déjà eu l’occasion de revenir sur les déboires de Neymar face au gardien adverse (son dernier but dans le jeu date du 1er mai 2021) donc on va se focaliser sur les datas de Messi.

En 5 matches et 370 minutes, le capitaine de l’Albiceleste a frappé 13 fois au but. Sa moyenne en Ligue 1 est de 4.3 tirs/90 minutes (seul Delort fait mieux parmi les joueurs à au moins 180 minutes).

Il est logiquement le joueur du PSG qui tire le plus au but en Ligue 1 :

Sur ses 13 tirs, 4 sont considérés comme cadrés, 3 ont touché les montants, 7 sont non cadrés et 2 ont été contrés.

Avec 62 % de tirs pris de l’extérieur de la surface, Messi répond à une autre des lacunes du jeu parisien (avec l’absence de jeu long), à savoir les tirs de loin.

8 de ses 13 tirs ont en effet été pris d’en-dehors de la surface (dont 3 coup-francs). En Ligue 1, il tourne à l’incroyable moyenne de 2.8 tirs de loin par 90 minutes :

Dans l’ensemble de la Ligue 1 (parmi les joueurs ayant disputé au moins 180 minutes), personne ne bat les 2.8 tirs de loin de Messi.

En terme d’efficacité, la comparaison avec Neymar ne constitue pas la bonne référence. L’Argentin fait certes mieux que le Brésilien mais avec 1.6 expected goals en cinq matches cumulés pour un seul but inscrit, il peut faire mieux. Lors de ses cinq dernières saisons catalanes, il a en effet toujours marqué plus que la prévision du modèle des expected goals. La chance va finir par tourner.

Défense : Neymar

En terme d’investissement défensif, il n’y a pas photo entre les deux joueurs. Si Messi confirme son peu d’intérêt pour la chose, Neymar continue de combattre l’idée reçue selon laquelle il ne défendrait pas.

L’écart le plus flagrant concerne le nombre de ballons récupérés : avec 4.3 par 90 minutes, Neymar a des stats dignes des milieux parisiens :

Il devance même Wijnaldum et Verratti en terme de ballons récupérés ! Messi, lui, ferma la marche entouré d’Icardi et Mbappé.

Malgré une condition physique pas encore optimale, Neymar fait mieux que ces deux dernières saisons (3.8 et 3.9). Les 8 ballons qu’il a volés à l’adversaire à Metz le 22 septembre figurent même dans le Top 5 des performances d’un Parisien cette saison !

Les autres datas défensives confirment un écart conséquent entre Neymar et Messi : le Brésilien tacle près de deux fois plus et avec une bien meilleure réussite (50 % contre 14 %). Là aussi, le numéro 10 parisien affiche ses meilleures stats en carrière en Ligue 1 :

Il tourne à 3.5 tacles tentés en Ligue 1 alors que sa moyenne n’a jamais dépassé 2.7 jusque-là et son taux de succès dans cette entreprise est également à son sommet (50 % alors que sa moyenne jusque là était de 38 %). Il a par exemple deux matches à 5 tacles tentés cette saison (à Lyon et contre Montpellier).

Neymar est même le 5ème joueur de l’effectif en terme de tacles tentés, alors que Messi est 12ème.

Le Brésilien intercepte aussi plus de ballons (0.2/90 minutes) que l’Argentin (0).

Enfin, les stats de pressing, si elles confirment l’investissement défensif du cadet de nos deux stars, tendent aussi à démontrer que Messi est plus efficace dans ce domaine (30 % de réussite contre 24 %).

Conclusion : on est bien embêtés pour départager les deux acolytes. Si l’on ne se fie qu’aux stats, l’avantage de Neymar est assez net, malgré son déchet incroyable devant le but. Il participe plus au jeu, crée davantage pour les autres et défend beaucoup plus.

Mais au-delà des stats, l’impression visuelle est elle clairement favorable à Messi. Et ce n’est pas qu’une histoire d’émotions suscitées par l’aspect incroyable de sa venue ou le but mis face à City. Ses prises de balles déclenchent plus de danger dans la défense adverse alors que Neymar fait malheureusement peine à voir sur certaines phases de jeu.

D’ailleurs les stats de Neymar, tout en restant souvent supérieures à celles de Messi, sont assez nettement en retrait par rapport aux saisons précédentes (sauf pour la partie défensive).

Alors ? Faut-il faire confiance aux datas ou à l’œil nu à l’heure de les départager ? Les deux, évidemment, qui sont complémentaires. Et nous incitent à prononcer un match nul entre les deux vedettes. Mais ils n’ont disputé à eux deux que 962 minutes. On a hâte de refaire ce comparatif sur un volume de matches plus important et, on l’espère, avec des stats offensives en forme de feu d’artifice !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Stats 2021-2022

Articles les plus lus

Twitter

Ce n'est pas une surprise, mais le #PSG figure en bas du classement des équipes de Champions League en terme de distance parcourue. Par contre, le classement par joueur devrait vous surprendre :
https://www.parisstatsgermain.fr/le-psg-fait-partie-des-5-equipes-de-champions-league-qui-courent-le-moins/

C'est jour de match ! Venez vous replonger dans le #OMPSG de la saison dernière où la charnière Marquinhos-Kimpembe avait particulièrement assuré :
https://www.parisstatsgermain.fr/marseille-psg-0-2-marquinhos-kimpembe-la-charniere-qui-rassure/

Ce n'est pas une surprise, mais le #PSG figure en bas du classement des équipes de Champions League en terme de distance parcourue. Par contre, le classement par joueur devrait vous surprendre :
https://www.parisstatsgermain.fr/le-psg-fait-partie-des-5-equipes-de-champions-league-qui-courent-le-moins/

Au global, après 10 journées de Ligue 1, les leaders du #PSG des 34 catégories statistiques recensées sont :
Mbappé : 9
Neymar, Verratti et Messi : 5
Kimpembe et Rafinha : 2
Danilo, Marquinhos, Kehrer, Mendes, Icardi et Draxler : 1
https://www.parisstatsgermain.fr/category/data-center/top-stats/2021-2022/

La suite du thread sur les leaders du PSG dans les différentes catégories statistiques après 10 matches de L1 (cliquez sur le lien pour avoir le classement entier actualisé)
Duels aériens : Kehrer
https://www.parisstatsgermain.fr/top-stats-duels-aeriens-2/

Pour être au top avant OM-PSG de dimanche, on a mis à toutes les stats individuelles des Parisiens. 35 indicateurs sont suivis. Vous pouvez les retrouver sur le site https://www.parisstatsgermain.fr/category/data-center/top-stats/2021-2022/
ou suivre le thread ci-dessous:

Comment le PSG s'y est pris pour essayer de se défaire de l'incroyable pressing de Leipzig mardi ? On vous dit tout ça, et d'autres choses encore, dans ce debrief complet de PSG-Leipzig :
https://www.parisstatsgermain.fr/psg-leipzig-3-2-paris-etouffe-paris-empeche-mais-paris-vainqueur/

Load More...

Archives

Calendrier

octobre 2021
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Top Stats 2020-2021