Catégories
Matches Saison 2020-2021

PSG-Strasbourg (4-0) : Mbappé, un but en forme de cache-misère

Un énorme sourire barrait le visage de Kylian Mbappé après son but marqué sur une offrande de Di Maria mercredi face à Strasbourg. Vraie satisfaction de donner un avantage significatif à son équipe ou joie surjouée au cours d’un match où il n’a pas réussi grand-chose ? Nul ne sait à part lui. Par contre, les stats nous confirment que le « génie français » a un perdu son mojo, et ce précisément depuis son retour de blessure.

Ecartons d’emblée tout malentendu. Oui, les attaquants sont là pour être décisifs, et Mbappé l’a encore été face à Strasbourg mercredi soir en inscrivant le deuxième but de son équipe. Il s’agit de son 12ème but en Ligue 1, ce qui fait de lui le meilleur buteur du championnat, auxquels on peut ajouter 4 passes décisives, ainsi que 2 buts et 3 passes décisives en Champions League.

Mais, compte tenu du talent du garçon, et de ce qu’il a montré par le passé, les attentes sont supérieures. Et ses stats de mercredi soir sont vraiment pauvres.

Dans une équipe qui a eu le ballon 69 % du temps, il n’a tout d’abord tenté sa chance qu’à deux reprises. Son seul tir cadré est donc son but, un « tap-in » où il n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets le service de Di Maria.

Ce manque de tirs s’expliquerait-il par un excès d’altruisme ? Pas vraiment le genre de la maison : aucune passe clé délivrée face à Strasbourg. C’est d’ailleurs déjà le 5ème match de la saison que cela lui arrive en Ligue 1, soit le même total après 17 rencontres que sur l’ensemble des deux dernières saisons cumulées !

Mais le domaine qui fait vraiment prendre conscience que ce n’est pas le vrai Mbappé qui arpente les pelouses en ce moment, c’est le dribble. Face à Simakan et consorts, l’ancien Monégasque n’a réussi qu’une seule de ses cinq tentatives d’élimination. Même lancé en profondeur dans l’half-space gauche qu’il privilégie, il n’a pas réussi à faire les différences qui ont pourtant fait sa réputation. Ces dernières semaines, des défenseurs relativement anonymes de Ligue 1 parviennent sans trop de difficulté à le contrôler, alors qu’il en aurait fait sa chose en temps normal.

Il a d’ailleurs de nouveau perdu la grande majorité de ses duels face aux troupes de Laurey mercredi : 4 duels gagnés seulement sur les 11 disputés. C’est « moins pire » que le 2 sur 9 réalisé face à Lyon, mais cela reste insuffisant pour un joueur de sa trempe.

Le match de cette semaine n’est malheureusement pas une exception dans la saison du « génie français ». En fait, c’est depuis sa blessure survenue face à Nantes fin octobre que les stats de Mbappé s’effondrent.

La blessure qui change tout

Mis à part pour ses buts inscrits (7 avant, 7 après), on constate une vraie rupture dans ses performances après le match de Nantes, dans tous les secteurs de jeu.

Statistiques de Kylian Mbappé (saison 2020-2021)
Avant sa blessureAprès sa blessure
Matches joués810
Minutes615653
Buts77
Passes décisives61
Tirs/90 min5,33,4
% de tirs cadrés53 %44 %
% de passes réussies81,9 %80,2 %
Passes clés/90 min2,31,1
Mètres gagnés/90 min360288
% dribbles réussis67 %40 %
% duels gagnés57 %44 %
% ballons perdus26 %29 %

Ses stats de tirs sont non seulement en baisse (de 5.3 tirs par 90 minutes avant sa blessure à 3.4 après), mais son taux de tirs cadrés passe lui carrément sous la barre des 50 % (de 53 % à 44 %). Il a même connu quatre matches sans le moindre tir cadré (Leipzig, Manchester, Lyon et Lille) sur cette période creuse, alors que cela ne lui était arrivé qu’à deux reprises sur l’intégralité de la saison dernière !

Signe de sa méforme, le déchet technique est bien plus important depuis son retour de blessure : son taux de ballons perdus est en hausse (de 26 % à 29 %). Il a même connu des matches avec des taux supérieurs à 40 % (42 % contre Monaco). Même son taux de passes réussies est en (légère) baisse.

Le plus gros écart statistique entre les deux périodes se reflète dans sa réussite aux dribbles : il est passé de 67 % lors du début de saison à 40 % depuis le mois de novembre. Alors, certes, son taux de début d’exercice est vraiment élevé mais la baisse depuis sa blessure est vraiment significative. Le match face à Strasbourg n’est malheureusement pas un accident dans ce domaine. Il avait déjà été très insuffisant face à Lyon par exemple (1/6).

On retrouve logiquement cet écart dans ses données de duels : il passe de 57 % de duels remportés sur les 8 premiers matches à 44 % depuis. Ses plus grosses contre-performances étant à Leipzig (4 sur 10) ou face à Lyon (2 sur 9).

Cette difficulté à faire des différences se traduit inévitablement dans les tirs puisqu’il se crée moins de positions comme vu précédemment, mais aussi dans les occasions qu’il offre à ses partenaires : sa moyenne de passes clés (ramenée à 90 minutes) est passée de 2.3 à 1.1 entre les deux périodes. Lors des cinq derniers matches de Ligue 1, il n’a par exemple délivré que 2 key passes, alors qu’il était sur un rythme de 1.7 par match en début de saison.

Il n’a d’ailleurs donné qu’une seule passe décisive depuis son retour de blessure (pour Neymar face à Basaksehir), alors qu’il en avait distribué 6 lors du début de saison.

Bref, tous les indicateurs statistiques, à part les buts, sont en baisse depuis son retour courant novembre à Monaco. Alors, est-il revenu trop vite et est-il tout simplement réellement d’aplomb ? Joue-t-il avec le frein à main ? Sa blessure de fin de saison dernière (merci Perrin…) est-elle totalement guérie ? Difficile à savoir. Espérons simplement que la trêve lui permette de se requinquer et que l’on retrouve rapidement le Mbappé inarrêtable que l’on avait l’habitude de voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Stats 2021-2022

Articles les plus lus

Twitter

Face à Reims dimanche, le PSG a battu quelques records et réussi quelques jolies perfs. Thread
On commence avec le pressing : avec 192 pressions exercées et 60 réussies, le PSG a établi, et de loin, ses plus hauts totaux de la saison (moyenne : 39/131)

Puisqu'il y a l'air d'y avoir qqs fans de Paredes dans le coin, pour mémoire pour ceux qui ne l'avaient pas lu, voici le bilan (élogieux) de sa saison dernière paru cet été :
https://www.parisstatsgermain.fr/leandro-paredes-le-meilleur-milieu-de-la-saison/

📊Les stats d'Hakimi lors de Maroc-Malawi (2-1)
⚽️1 but
🏹5 tirs dont 4 cadrés 🥇
👟99 ballons 🥇
🔑2 passes clés
↪️ 2 centres réussis sur 7 🥈
🏈6 passes longues réussies sur 9
⛹️‍♂️1 dribble réussi sur 3 🥉
🥢2 tacles réussis sur 2 🥈
🤼5 duels gagnés sur 9
🔎20 ballons perdus 🥈

Aussi bon avec que sans le ballon, Paredes a livré un match complet face à Reims dimanche. Avec même quelques records à la clé...
https://www.parisstatsgermain.fr/psg-reims-4-0-le-match-de-tous-les-records-pour-paredes/

Coucou @OptaJean , est-ce que les 144 ballons joués et/ou les 123 passes réussies par @LParedss face à Reims constituent un record en Ligue 1 cette saison ?
Merci

📢Nouvelle vidéo

Dusan Vlahovic 🇷🇸 (21 ans, BU, Fiorentina) est le meilleur buteur de Serie A🇮🇹 avec déjà 17 buts

Il est convoité par la Juve et la Premier League, mais que vaut-il ? Est-ce-que la comparaison avec Haland est justifiée ?

Mon avis ici
👇
https://youtu.be/htCqr_ros2w

Di Maria a perdu 22 ballons face à Reims, record du match. En cumulé sur ses 3 derniers matches de L1, il a perdu 80 ballons, soit 31 % des ballons joués.
Sur l'ensemble de la saison, il n'est plus très loin des stats de Neymar en la matière :

D'ailleurs Paredes n'a pas fait que des passes hier : il a également égalé la meilleure performance d'un Parisien sur un match cette saison en matière de... pressing ! Ce n'est pourtant pas sa spécialité mais il a réussi 12 des 24 pressions tentées.
Il tourne en moy à 4.8/90 min

Load More...

Archives

Calendrier

janvier 2022
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Top Stats 2020-2021