Catégories
Matches Saison 2021-2022

PSG-Nantes (3-1) : Paredes signe un retour en fanfare

Absent depuis deux mois et donc titularisé pour la seconde fois seulement de la saison en Ligue 1, Paredes a signé une de ses prestations dont lui seul est capable : une maîtrise technique incroyable, du jeu vers l’avant et un abattage défensif plus important qu’habituellement. Il s’est même permis le luxe de délivrer une passe décisive puisque sa frappe de loin a été détournée par Mbappé pour l’ouverture du score. Retour en détails et en chiffres sur tout ce qu’apporte Leandro Paredes au jeu parisien.

Les apports de Leandro Paredes, notamment par rapport à ses concurrents au milieu de terrain, sont de plusieurs ordres.

On peut en premier lieu évoquer sa maîtrise technique, qui le rapproche d’un Verratti et l’éloigne de Danilo, Gueye ou Herrera.

Deux stats en témoignent : ses ballons perdus et son taux de passes réussies.

Il n’a en effet perdu que 3 ballons samedi face aux hommes de Koumbouaré. Ramenées aux 111 ballons qu’il a joués, on obtient l’incroyable taux de seulement 3 % de ballons perdus. Il tournait la saison dernière à 10 %.

Parmi les joueurs du PSG ayant touché au moins 100 ballons en Ligue 1 cette saison, aucun n’avait si peu perdu de ballons. D’ailleurs même lui, dans les matches à plus de 100 ballons disputés avec le PSG, il n’en avait jamais perdu si peu.

Face à Nantes, il a aussi réussi l’exploit de ne rater qu’une seule passe sur les 106 qu’il a tentées. D’ailleurs, c’est l’ensemble des joueurs parisiens qui ont été adroits dans cet exercice face aux Canaris :

Aucun Parisien n’a raté plus de 10 passes et tous les titulaires sauf Mbappé ont réussi au moins 90 % de leurs passes ! La stat est assez incroyable pour les attaquants comme Neymar ou Messi qui tournent habituellement respectivement à 80 et 76 %.

La performance de Paredes (99 % de passes réussies) est elle aussi assez folle. D’ailleurs, cette saison, aucun Parisien avec au moins 100 passes tentées dans un match n’avait atteint un tel taux de réussite.

Il fut samedi la véritable plaque tournante du jeu Parisien. Le « Passmap » ci-dessous montre bien son rôle central dans les offensives du PSG et le poids de ses passes avec Verratti en particulier :

En tout, les deux milieux de terrain se sont échangés 45 ballons (dont 26 de Paredes vers Verratti). Un record sur le match.

Le plus impressionnant avec la perf de Paredes c’est que les passes en retrait restent minoritaires et qu’il a un vrai souci de jouer vers l’avant. Plusieurs stats en témoignent.

Depuis le début de saison, sa part des passes vers l’avant est de 28 % et celle des passes en arrière de seulement 12 %. Des taux qui le distinguent assez nettement des autres milieux de terrain parisiens :

Avec 28 % de passes vers l’avant, il est le meilleur milieu parisien. Danilo, qui a le moins bon ratio de passes vers le but adverse, est par ailleurs le seul à avoir un taux de passes vers l’arrière inférieur à celui du numéro 8 du PSG (il a donc beaucoup de passes latérales).

Les positionnements et les profils des joueurs du milieu sont différents donc les comparaisons à prendre avec prudence mais l’écart semble néanmoins net.

D’ailleurs samedi face à Nantes, il a régalé ses attaquants en trouvant de nombreuses passes claquées, entre les lignes. Le site www.fbref.com le crédite de 11 passes réussies vers le dernier tiers, record du match, et de 7 passes progressives (3ème du match).

Sa capacité à gagner des mètres et donc à faire le lien entre le milieu et l’attaque constitue le second gros apport de Paredes par rapport aux autres milieux (excepté Verratti).

Face à Nantes, l’Argentin a même battu le record de la saison sur un match du PSG du nombre de mètres gagnés par la passe : 720. Personne cette saison n’avait encore atteint la marque des 700.

On voit sur le graphe ci-dessus que non seulement il a beaucoup fait progresser le ballon mais qu’en outre, il affiche l’un des taux les plus élevés de mètres parcourus vers le but adverse (38 %). Ce taux signifie que 38 % de la distance parcourue par ses passes l’a été en direction du but de Lafont.

La maîtrise du jeu long constitue un moyen de gagner des mètres et Paredes a été particulièrement adroit samedi : 4 passes longues réussies sur 4. Aucun Parisien n’en a réussi plus que lui.

On l’a notamment souvent vu se positionner entre les défenseurs centraux pour démarrer les actions et jouer vers l’avant. Comme expliqué dans le tweet ci-dessous, cela permet notamment aux latéraux de s’écarter et aux attaquants extérieurs (Messi et Neymar) d’être plus près de Mbappé pour combiner. Ce fut assez souvent le cas lors de la première période.

Pour clore ce chapitre sur la performance avec ballon de l’Argentin, on n’oubliera pas non plus d’indiquer qu’il est à l’origine de l’ouverture du score puisque sa frappe de plus de 20 mètres a été déviée astucieusement par Mbappé dans le but nantais.

Il y a moins de choses à dire sur la partie défensive. Paredes n’aime pas défendre vers son but ni s’arracher dans les duels. Il n’a d’ailleurs disputé que 3 duels pour un seul gagné, alors que Verratti (4/6) et Gueye (7/14) ont davantage été au charbon.

Mais son bon positionnement lors des dégagements ou tentatives de relance adverses lui ont néanmoins permis de récupérer 9 ballons, record du match.

Il a également 1 tacle et 1 interception à son actif.

On l’avait un peu oublié tant il avait été absent, mais Paredes apporte un vrai plus au jeu du PSG. Quand Verratti est absent, il est le seul milieu capable d’assurer (au moins jusqu’à un certain niveau de compétition) une bonne qualité de relance.

Et en présence de l’Italien, avec le marathonien Gueye à leurs côtés, ils constituent un milieu très complémentaire où Paredes et Verratti sont très à l’aise pour démarrer les actions de derrière et amener le ballon jusqu’aux attaquants.

Ce n’est sûrement pas un hasard si, avec le retour de Paredes, Messi a établi son record de ballons touchés avec le PSG (114 contre 75 de moyenne jusque-là). Au-delà de l’amitié qui les unit, il y a une vraie complicité dans leur jeu via le sens de la passe de Paredes et l’art du démarquage de Messi.

Le 4-3-3 ainsi construit, avec certes un milieu de plus que dans le 4-2-3-1 beaucoup utilisé par Pochettino, semble à la fois bâti pour construire proprement, sans pour autant trop penché vers l’avant et permet donc de garantir un certain équilibre. Confirmation mercredi à Manchester City ?

Pour le plaisir, ci-dessous, une vidéo de ses meilleures actions face à Nantes :

Liens utiles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Stats 2021-2022

Articles les plus lus

Twitter

Diplômé en psychologie et entraîneur adjoint au @FCLorient, Ingo Goetze se raconte :

🤝 Son rôle auprès de @regislebris
🇩🇪 Son parcours en Allemagne
🔍 Son travail avec Jonathan Clauss et Kai Havertz
🏀 Phil Jackson comme inspiration

https://www.ligue1.fr/Articles/INTERVIEWS/2022/10/03/interview-ingo-goetze-fc-lorient-tous-les-grands-entraineurs-s-appuient-sur-la-psychologie

Le #PSG sous pavillon qatarien, c'est, à titre informatif:

👉182 millions d'euros en impact économique sur Île-de-France

👉2150 emplois indirects générés pour l'Île-de-France

Bizarrement, on n'entend pas trop les élus de tout poil sur ce thème. https://twitter.com/BFMTV/status/1577203195734106112

BFMTV@BFMTV

David Belliard "dénonce" et "regrette" que le PSG appartienne au Qatar

📊La courbe de % de dribbles réussis par Neymar en Ligue 1 poursuit son inexorable descente : seulement 39 % pour le moment en Ligue 1, contre 46 % la saison dernière, et... 67 % en 2017-2018 !!!

📊1 duel gagné sur les 8 disputés par Bernat contre Nice ! Depuis le début de saison, en Ligue 1, il a gagné 5 de ses 21 duels, soit 24 %. C'est le plus bas taux de tous les joueurs parisiens

Load More...

Archives

Calendrier

octobre 2022
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Top Stats 2020-2021