Catégories
Matches Saison 2019-2020

PSG-Lille (2-0) : les 3 stats et le MVP du match

A partir de la saison 2019-2020, nous vous proposons de revenir sur chaque match de Ligue 1 avec les stats marquantes ou insolites ainsi que sur le meilleur joueur de la partie, au moins du point de vue de l’évaluation statistique.

Les 3 stats du match

11 tirs à 13

C’est la première fois de la saison que le PSG gagne en ayant réalisé moins de frappes que l’adversaire. Les deux précédentes fois où Paris avait moins tiré que son opposition du jour, à Rennes (10 tirs à 9 pour les Bretons) et face à Reims (12 tirs à 13 pour les Rémois), le PSG s’était incliné. Cette fois, malgré un nombre de tirs inférieur aux Lillois (11 contre 13), le PSG s’est imposé.

Avec 11 tirs seulement, le PSG est assez loin de sa moyenne de la saison (16). Les 13 tirs concédés sont au contraire supérieurs à la moyenne des tirs subis en Ligue 1 par le PSG en 2019-2020 (9). Les Parisiens restent d’ailleurs sur un inquiétant total de 30 tirs concédés lors deux dernières journées de championnat (17 à Brest).

Les Lillois on cadré 8 de leurs 13 frappes, ce qui en fait le plus important total de tirs cadrés par un adversaire du PSG sur un match cette saison (Dijon détenait jusque-là le record avec 6). L’an dernier, le maximum de tirs cadrés sur un match fut de 10 (face à Lyon). Les hommes de Thomas Tuchel, eux, n’ont cadré que 4 tentatives par Mbappé, Icardi, Gueye et Di Maria.

Plus de frappes, même cadrées, ne veut pas forcément dire plus d’occasions dangereuses. En terme d’expected goals, en effet, le PSG « l’emporte » 2.7 à 0.8. Le score du match n’est donc pas illogique.

58.6 % de possession « seulement »

Le taux de possession du PSG (58.6 %) peut paraître tout à fait honnête, voire même important. Il s’agit pourtant du plus bas ratio de l’année en Ligue 1 pour Paris. C’est la 2ème fois de l’année seulement que les Parisiens descendent sous la barre des 60 %. La fois précédente est récente puisqu’il s’agit de la victoire à Brest (13ème journée). La saison dernière, les joueurs de Thomas Tuchel étaient descendus sous les 60 % à 8 reprises en Ligue 1.

Après 14 journées de championnat, les Parisiens en sont à 61.9 % de possession en moyenne, ce qui les classe au sommet de la Ligue 1 (2ème Lyon avec 55.5 %) et au 3ème rang des équipes des cinq plus grands championnats européens derrière le Bayern (62.3 %) et Leverkusen (62.1 %).

Face à Lille, en l’absence de Verratti, avec un Neymar à court de forme, un Di Maria perdant plus de ballons qu’à l’accoutumée et des arrières droits (Meunier puis Dagba) peu à l’aise avec le ballon, les Parisiens ont eu moins le contrôle qu’habituellement. On remarquera également que Cavani, pourtant peu réputé pour son côté participatif, a touché en 12 minutes presque autant de ballons qu’Icardi en 78 (11 contre 16).

0 tir et 0 passe clé pour Neymar

Le numéro 10 parisien n’a pas pesé sur la rencontre, c’est le moins que l’on puisse dire. C’est suffisamment rare pour être souligné. Et alors qu’il se débrouillait toujours, lors de ces matches où il est à court de forme ou guère motivé, pour apparaître sur la feuille de stats avec au moins un but ou une passe décisive, il n’y a rien ou presque à sauver de son match face à Lille. Pas de but ni d’assist donc, mais, fait encore plus rare, pas de frappe au but, ni de passe clé non plus. A sa décharge, il n’a joué, logiquement pour un match de reprise, que 65 minutes. 

Pour sa troisième saison dans la capitale française, c’est seulement le 4ème match en Ligue 1 (sur 43) où il ne tente pas une seule fois sa chance au but. Les matches précédents sont une victoire contre St Etienne à l’été 2017, et deux matches du printemps dernier (face à Monaco et à Montpellier). Sa moyenne parisienne de tirs en championnat est de 4.1 par match.

C’est la 3ème fois seulement où il ne délivre aucune passe clé (après un match contre Caen en début de saison dernière et le match à Montpellier en avril 2019). Après le match à Montpellier de fin de saison 2018-2019, c’est donc seulement la deuxième fois de son aventure parisienne qu’il finit un match sans tir ni passe clé. Il a par ailleurs affiché pas mal de déchet dans les passes (23 réussies sur 36).

Tout n’est cependant pas à jeter puisque Whoscored le crédite de 5 dribbles réussis sur 8, ainsi que de 4 fautes provoquées, 2 tacles et 1 interception.

L’homme du match : Keylor Navas

Avec une évaluation de 8.15 selon le site spécialisé Whoscored, Keylor Navas devance Idrissa Gueye (8.02) et Julian Draxler (7.96).

Après le match face à Bruges et son pénalty arrêté, c’est la deuxième fois de la saison que le gardien du PSG obtient la meilleure évaluation d’une rencontre. C’était arrivé une fois à Buffon l’an passé (face à Bordeaux).

Contre Lille, le Costaricien a réalisé 8 arrêts, sur les 8 frappes cadrées adverses. Il faut remonter au 3 février 2019 et une défaite 2-1 à Lyon pour trouver trace d’un nombre au moins équivalent d’arrêts sur un match par un gardien parisien (Areola).

Le début de match avait donné le ton avec d’entrée une grosse parade sur une frappe masquée de Xeka (2ème minute). Au milieu d’autres arrêts plutôt simples pour lui, on retiendra également son excellente intervention sur le tir d’Araujo (58ème) suite à une erreur inhabituelle de Di Maria. Le face-à-face avec Remy aurait pu être plus fâcheux mais l’ancien Marseillais, pourtant en position idéale, a raté sa frappe (76ème).

Au global, Navas aura touché 46 ballons, son plus haut total sur un match avec Paris. Il a réussi 88 % de ses passes (29 sur 33) dont 5 sur 9 pour les longs ballons. Bref, un match plein pour le portier parisien.

Article paru sur Culture PSG en novembre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Stats 2021-2022

Articles les plus lus

Twitter

C'est jour de match #PSGLYON ! A l'occasion du PSG-Lyon de 2020-2021, on avait réalisé 2 articles pour @CulturePSG : un sur les explications de la défaite, l'autre sur la fin de l'incroyable série de passes clés de Di Maria.
Liens ci-dessous :
https://www.parisstatsgermain.fr/psg-lyon-0-1-les-explications-de-la-deroute-parisienne-en-chiffres/

Le site "The Athletic" a introduit récemment la notion d'« expected passes ». C’est tout simplement le pendant à la passe des « expected goals ». Cela permettra enfin de mesurer la difficulté des passes tentées. Explications :
https://www.parisstatsgermain.fr/nouvelle-data-les-expected-passes/

Le débrief de Bruges-PSG est prêt ! On y trouve la stat du match (les kilomètres parcourus), le MVP (de Ketelaere) ainsi que les tops (Navas, Herrera, Mendes) et flops (Paredes, Wijnaldum, Icardi) du match.
https://www.parisstatsgermain.fr/bruges-psg-1-1-le-best-of-des-stats/

🙏 Ce week-end, ils sont tous dans la même équipe : celle #SupporterDesSoignants

💙 Pour chaque but, 500 € pour améliorer la qualité de vie au travail de nos hospitaliers

🙌 Merci pour votre engagement ⚽️ 👇

#JouonsLaCollectif https://twitter.com/LFPfr/status/1438810535026438146

Ligue de Football Professionnel@LFPfr

Ce week-end sur toutes les pelouses de @Ligue1UberEats et de @Ligue2BKT, ⚽️ 1 but = 500€ pour les soignants !

Alors à l'attaque ! 💪

#SupporterDesSoignants #JouonsLaCollectif @laFHF

Coucou @Fleck_Scout @TalkMyFootball @WilooFootball @_AlexdeCastro_ @Elias_B09 @yacine1607 j'ai fait un débrief de Bruges-PSG. On y trouve la stat du match (les kms parcourus), le MVP ainsi que les tops et flops. N'hésitez pas à me donner votre avis ! https://www.parisstatsgermain.fr/bruges-psg-1-1-le-best-of-des-stats/

Dans notre débrief de Bruges-PSG, on a fait un focus sur les distances parcourues par les joueurs des 2 équipes et, plus globalement, sur les "performances" du #PSG en Champions League ces dernières saisons. Pas très réjouissant...
https://www.parisstatsgermain.fr/bruges-psg-1-1-le-best-of-des-stats/#stat

Le débrief de Bruges-PSG est prêt ! On y trouve la stat du match (les kilomètres parcourus), le MVP (de Ketelaere) ainsi que les tops (Navas, Herrera, Mendes) et flops (Paredes, Wijnaldum, Icardi) du match.
https://www.parisstatsgermain.fr/bruges-psg-1-1-le-best-of-des-stats/

📊Petite stat "sympa" de Bruges-PSG : l'attaquant belge De Ketelaere a réalisé à lui seul plus d'actions de pressing (49) que Neymar (22), Messi (15), Icardi (6) et Mbappé (5) réunis.
Rendez-vous dans la soirée pour le debrief complet des stats du match

📊Stat rigolote : #Herrera a marqué mercredi à Bruges non seulement son 1er but en Champions League avec le PSG mais son 1er but tout court dans la compétition en 28 matches). En fait, il avait déjà marqué mais en tour préliminaire avec MU en août 2015 à ... Bruges !

Load More...

Archives

Calendrier

septembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Top Stats 2020-2021