Catégories
Analyses Saison 2017-2018

Neymar, fer de lance d’une attaque de feu

Nous finissons notre bilan statistique des différentes lignes du PSG par l’attaque, forcément très en vue cette saison. Deux noms ressortent de cette analyse sur les chiffres, Neymar et Cavani.

Nous allons conclure cette série d’articles relative aux performances individuelles analysées par le prisme des stats par le poste d’attaquants. Bien sûr, ce terme d’attaquant recouvre de profondes différences entre les poste d’ailier et celui d’avant-centre. Et même parmi les ailiers, la manière d’appréhender cette fonction diffère assez fortement entre un Di Maria qui revient souvent chercher le ballon entre les lignes pour chercher un partenaire et un Mbappé qui joue plus en second avant-centre et qui percute davantage. Mais nous allons justement essayer de voir ce que nous disent les stats sur les performances et les différences de style de jeu de nos six attaquants (Neymar, Cavani, Mbappé, Di Maria, Pastore et Lucas).

Nous essaierons en outre d’étudier si les évolutions aperçues le mois dernier avec la « prise de pouvoir » des attaquants du PSG au détriment des milieux de terrain historiquement dépositaires du jeu parisien se confirme après un tiers de championnat.

Neymar, meilleur joueur d’Europe selon les stats

Commençons par le traditionnel rating élaboré par le site de statistiques Whoscored. C’est sans surprise Neymar qui domine ce classement avec une évaluation moyenne après 12 matches de Ligue 1 de 8.86. Il s’agit de la meilleure évaluation du PSG, de Ligue 1 et même de l’ensemble des cinq grands championnats européennes (devant Messi et Fekir). Une telle évaluation constitue du jamais vu dans l’histoire du PSG puisque même le grand Ibrahimovic n’a jamais dépassé 8.29 sur une saison (sa dernière au PSG en l’occurrence). A titre de comparaison toujours, le meilleur joueur parisien l’an passé était Marco Verratti avec une évaluation de 7.54.

Le talentueux brésilien devance à ce stade de la saison Edinson Cavani (7.99), Kylian Mbappé (7.79), Javier Pastore (7.17) et Angel Di Maria (7.05). On notera au passage que les trois « meilleurs » joueurs de l’équipe, au sens de cette évaluation statistique, sont des attaquants, ce qui n’était pas le cas l’an dernier (Lucas était 2ème mais Meunier était 3ème et Thiago Silva 4ème).

Essayons de regarder maintenant dans le détail, par catégorie statistique, ce qui explique cette domination de Neymar. Nous essaierons également de mettre en évidence le poids des attaquants du PSG dans chaque secteur analysé et son évolution par rapport à la saison dernière.

Buts : Cavani, scoring machine

Auteur de 13 réalisations en 11 rencontres disputées Cavani est le meilleur buteur du PSG après un tiers de championnat. Avec ce ratio hallucinant d’1.2 but par match, il est même sur des bases encore plus élevées que l’an dernier (35 buts en 36 matches de championnat). En Ligue 1, il est à égalité en tête du classement des buteurs avec Falcao. Au niveau des cinq championnats européens majeurs, il est devancé par Ciro Immobile (Dortmund), auteur de 14 buts.

Au sein du PSG, l’Uruguayen a marqué à lui seul presque autant de buts que tous les autres attaquants réunis (14). Il devance Neymar, auteur de 7 buts (soit 0.9 but par match, record en carrière pour le Brésilien), et Mbappé 4.

Les expected goals, fournis par le site cotestats.fr (sur 11 des 12 premiers matches de Ligue 1), permettent quant à eux de confirmer la tendance des mois précédents. A savoir que Cavani marque globalement autant qu’attendu (0.78 expected goals contre 0.82 but par match), mais que Neymar, lui, score beaucoup plus que ce que ses positions de tir laissent prévoir (0.61 contre 0.26 attendu). La comparaison des données de Neymar et de Di Maria est assez éloquente et montre à la fois l’énorme réussite du Brésilien et le déchet actuel de l’Argentin qui n’a toujours pas marqué en championnat (6 buts l’an dernier).

Passes décisives : Neymar régale

Devancé par Cavani au classement des buteurs, Neymar s’impose en revanche dans celui des passes décisives avec 5 caviars (dont 3 pour Cavani) délivrés en 8 matches de championnat disputés. Cela représente 0.6 assist par match, ce qui constitue également un « record » en carrière pour le nouveau chouchou du Parc des Princes. Il n’a cependant plus délivré d’offrande depuis la 8ème journée contre Bordeaux.

Les passes décisives sont beaucoup plus équitablement réparties entre les joueurs du PSG que les buts, mais là aussi, les attaquants se taillent la plus grosse part du gâteau avec 60 % des passes décisives réalisées. Ce poids des attaquants dans cette statistique est en forte augmentation par rapport à l’an dernier (45 %), témoignant de cette hausse de l’influence des attaquants.

Signalons notamment les 4 passes décisives de Mbappé, soit 0.5 par match. C’est le même ratio que l’an passé avec Monaco pour le natif de Bondy.

Quatre autres constats peuvent être faits à partir des statistiques relatives à la passe :

  1. Les attaquants parisiens contribuent davantage au jeu de passes de l’équipe que la saison dernière : 19 % contre 15 %
  2. Il existe des écarts importants dans le nombre de passes par match entre les six attaquants parisiens (Neymar est à 62, Cavani à 16), mais tous les attaquants réalisent plus de passes que la saison passée (sauf Pastore et Lucas aux faibles temps de jeu). C’est tout particulièrement le cas de Neymar et Mbappé qui touchent donc plus le ballon au PSG que dans leur ancien club.

3. L’un des apports incroyables de Neymar se mesure au nombre de passes clés qu’il délivre. Avec 34 depuis le début de saison (soit 4.3 par match), il est le leader en Ligue 1 et dans toute l’Europe dans cette catégorie statistique devant Payet (3.4) et Ozil (3.3). Il réalise à lui seul près du quart des passes clés de toute l’équipe.

41 % des passes clés réalisées sont le fait des trois joueurs arrivés cet été (Neymar, Alves et Mbappé). C’est dire la qualité et la rapidité de leur intégration dans l’équipe.

4. Des quatre attaquants qui jouent le plus, c’est Mbappé qui a le taux de réussite aux passes le plus élevé (81.9 %), contre 73.1 % et Cavani qui a le taux le plus faible de toute l’équipe (73.1 %)

Tirs : les artilleurs associés

Si le PSG frappe autant aux buts que l’an passé (15.5 tirs par match), la balance penche plus que l’an passé vers les attaquants qui totalisent les 2/3 des frappes contre 56 % en 2016-2017.

On comptabilise en effet quatre attaquants (Cavani 3.7, Neymar, Mbappé et Di Maria 3.1) qui tirent au moins 3 fois par rencontre alors qu’il n’y avait que Cavani au sein de toute l’équipe avec un tel ratio l’an passé. Cela démontre la force de frappe de l’attaque des Parisiens, mais il faut reconnaître qu’à part les attaquants, peu de joueurs osent tenter leur chance (le 5ème tireur étant Kurzawa avec 1.3 tir par match).

En Ligue 1, seul Thauvin (3.8 tirs par match) frappe plus souvent aux buts que Cavani mais avec une précision bien moindre (38 % contre 59 % de tirs cadrés) ! Signalons également que Cavani ne figure même pas parmi les 15 joueurs réalisant le plus de tirs par match au niveau européen, ce qui ne l’empêche pas d’être le 2ème meilleur buteur européen.

Au sein des attaquants, Pastore et Lucas sont les plus adroits (mais avec peu de frappes) et Di Maria celui qui tente le plus sa chance de loin (72 % de ses frappes, soit 18 sur 25). A l’inverse, Cavani (15 %) et Mbappé (16 %) ne sont pas des adeptes des tirs longue distance, même si pour Mbappé, il s’agit d’une hausse par rapport l’année dernière où il n’avait pris, sur l’intégralité de la saison, que 2 tirs en dehors de la surface (contre déjà 4 cette saison).

Dribbles : la folie Neymar

Avec 7.6 dribbles réussis par match, Neymar affole les compteurs dans cette catégorie statistique. Il a réussi à lui seul près du tiers des dribbles de toute l’équipe. Il domine dans ce classement la Ligue 1 mais aussi, là encore, l’ensemble des championnats européens majeurs. Jamais dans sa carrière, il n’en avait réussi autant (ancien record : 5.6 par match). On retrouve en outre trois joueurs de Ligue 1 (dont deux Lyonnais) parmi les cinq meilleurs dribbleurs d’Europe.

Son taux de réussite dans ses tentatives est bon (69 %, comme Messi) et même meilleur à celui qu’il avait l’an passé au Barça (62 %).

Deux petits bémols : sa relative irrégularité d’un match à l’autre (14 réussites contre Toulouse mais seulement 2 contre Lyon pour prendre les deux extrêmes), et la zone, souvent éloignée de la surface, où il réussit ses arabesques. En effet, seulement 5 des 61 dribbles (soit 8 %) réussis par Neymar (et 15 des 88 tentés) l’ont été dans la surface de réparation (dont 3 contre Toulouse avec un fameux but à la clé). Il n’a d’ailleurs pas réussi un dribble dans la surface lors des cinq dernières rencontres de championnat qu’il a disputées. 

Parmi les attaquants, Mbappé tente de s’inspirer de son modèle brésilien et provoque beaucoup mais avec une réussite moindre (56 % seulement, comme l’an passé). Les stats de Cavani, pourtant en hausse, restent les plus faibles des six attaquants en termes de dribbles tentés par match.

Au global, le nombre de dribbles tentés par l’équipe est en forte hausse par rapport à la saison dernière (+ 25 %), et le poids des attaquants qui n’était pas majoritaire l’an passé (49 % des dribbles réussis) devient prépondérant (58 %). On a là un autre impact de l’arrivée de Neymar et Mbappé et un autre symbole de l’évolution du style de jeu de l’équipe.

En conclusion de cet article consacré aux statistiques des attaquants du PSG, on a donc vu que l’évaluation chiffrée époustouflante de Neymar était la résultante de stats offensives uniques en Europe, notamment en matière de dribbles et de passes clés. Les données chiffrées mettent également bien en évidence le style de jeu de chaque attaquant (la créativité de Neymar, l’adresse devant le but de Cavani, la polyvalence de Mbappé). Ces stats permettent enfin d’objectiver l’impact de l’arrivée estivale des deux « fuoriclasse » en terme de style de jeu de l’équipe et l’évolution du centre de gravité de l’équipe vers l’attaque.

Article paru sur Culture PSG en novembre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Stats 2021-2022

Articles les plus lus

Twitter

Paqueta en est à 12 fautes en 3 matches contre Paris (6 et 2 la saison dernière, 4 ce soir). 0 carton
L'année dernière, il était le joueur qui commettait le plus de fautes/match en L1 (2.2). 65 fautes en tout pour 4 jaunes + 1 rouge. Verratti avait 7 jaunes pour 28 fautes

📊Les stats de Nuno Mendes lors de PSG-OL (2-1) :
🏹1 tir non cadré
👟65 ballons touchés
🏐44 passes réussies sur 46
🔑0 passe clé
↩️0 centre réussi sur 3
⛹️‍♂️0 dribble réussi sur 1
🚑1 faute subie
📉8 ballons perdus
⬇️

📊Les stats de Di Maria lors de PSG-OL (2-1) :
🏹2 tirs dont 1 cadré 🥈
👟57 ballons touchés
🏐22 passes réussies sur 28
🔑0 passe clé
↩️0 centre réussi sur 5
⛹️‍♂️3 dribbles réussis sur 5 🥈
🚑2 fautes subies 🥉
📉17 ballons perdus 🥈
⬇️

📊Les stats d'Herrera lors de PSG-OL (2-1) :
👟89 ballons touchés 🥇
🏐70 passes réussies sur 74 🥇
🔑1 passe clé
⛹️‍♂️2 dribbles réussis sur 2
🥢2 tacles réussis sur 5
🤼‍♂️4 duels gagnés sur 7
🏌️‍♂️1 dégagement
🪃 7 ballons récupérés 🥇
🚑0 fautes commise ni subie
📉8 ballons perdus

📊Les stats de #Mbappé lors de PSG-OL (2-1) :
🏀1 passe décisive
🏹2 tirs, 0 cadré. La dernière fois en L1 qu'il n'a pas cadré un tir remonte à février contre Monaco
👟42 ballons touchés : son plus bas total en L1 depuis février contre Nîmes
↩️2 centres réussis sur 2 🥇
⬇️

📊Les stats de #Messi lors de PSG-OL (2-1) :
⌚️76 minutes jouées
🏹4 tirs dont 2 cadrés 🥇
👟65 ballons touchés
🏐40 passes réussies sur 48
🔑2 passes clés 🥈
⛹️‍♂️3 dribbles réussis sur 3 🥈
🚑3 fautes subies 🥈
📉13 ballons perdus 🥉
⬇️

📊Les stats de #Neymar lors de PSG-OL (2-1) :
⚽️1 but (pénalty)
🏹2 tirs dont 1 cadré
👟79 ballons touchés 🥈
🏐34 passes réussies sur 42
🔑3 passes clés 🥇
⛹️‍♂️6 dribbles réussis sur 13 🥇
🚑7 fautes subies 🥇(record pour un Parisien cette saison)
24 ballons perdus 🥇

📊Les stats collectives de PSG-OL (2-1) :
🏹13 tirs à 12 pour Paris
🎯5 tirs cadrés à 4 pour Lyon
👟55 % de possession pour Paris
⛹️‍♂️19 dribbles à 18 pour Lyon
🏌️‍♂️20 dégagements à 9 pour Lyon
🤼‍♂️58 duels gagnés à 55 pour Paris
⬇️

📊Les stats de Di Maria à la mi-temps de PSG-OL (0-0)
🏹2 tirs dont 1 cadré
👟40 ballons joués 🥉
🔑0 passes clé
⛹️‍♂️3 dribbles réussis sur 5 🥇
🤼‍♂️8 duels gagnés sur 12 🥇
🥢3 tacles réussis sur 4 🥇
🪃 3 ballons récupérés 🥇
🚑2 fautes subies 🥈
📉13 ballons perdus 🥇

📊Les stats de Messi à la mi-temps de PSG-OL (0-0)
🏹3 tirs : 2 cadrés et 1 sur la barre
👟46 ballons joués 🥈
🏐28 passes réussies sur 34
🔑2 passes clés 🥇
🏈4 passes longues réussies sur 4 🥇
⛹️‍♂️3 dribbles réussis sur 3 🥇
🤼‍♂️6 duels gagnés sur 7
🚑2 fautes subies 🥈

Load More...

Archives

Calendrier

septembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Top Stats 2020-2021