Catégories
Matches Saison 2019-2020

Nantes-PSG (1-2) : les stats et le MVP du match

A partir de la saison 2019-2020, nous vous proposons de revenir sur chaque match de Ligue 1 avec les stats marquantes ou insolites ainsi que sur le meilleur joueur de la partie, au moins du point de vue de l’évaluation statistique.

Les stats du match

21 fautes commises, record de la saison

Les Parisiens ont eu toutes les peines du monde, particulièrement en fin de match, à contenir les offensives de Ludovic Blas et consorts et n’ont eu d’autres recours que de commettre de multiples fautes. 21 en tout, c’est leur record de la saison.

C’est très au-dessus de leur moyenne de la saison (12) ou des fautes commises lors du match aller (11). Il faut remonter à la saison 2017-2018 et à un certain PSG-Marseille (25 février 2018) pour trouver trace d’un nombre équivalent de fautes parisiennes.

Les principaux sanctionnés du soir sont Gueye, Kurzawa et Meunier avec 4 fautes chacun. On remarquera au passage que si les deux derniers n’ont logiquement pas échappé au carton jaune, Gueye s’en est encore sorti indemne. Il est pourtant depuis le début de saison le Parisien qui commet le plus de fautes (35 en 16 matches de Ligue 1 soit 2.2 de moyenne) mais n’a récolté qu’un seul avertissement (contre 5 pour Verratti qui commet pourtant près de deux fois moins de fautes par match).

Meunier et Kurzawa ont subi les coups de butoir de Bamba et Blas auteurs de respectivement 3 et 6 dribbles réussis (sur 4 et 7).

Ces 21 fautes parisiennes ont débouché sur 4 cartons jaunes : en plus des latéraux, Verratti et Di Maria ont été logiquement avertis. Il ne s’agit pas du record cette saison en Ligue 1 pour Paris puisque Gautier avait distribué 5 « biscottes » lors de la défaite en début de saison à Rennes. C’est cependant bien au-dessus de la moyenne de la saison (1.8).

Les Nantais, eux n’ont commis que 9 fautes et ont été averti une fois.

1 seul but marqué par Nantes malgré 2.77 expected goals

Jamais un adversaire du PSG cette saison en championnat n’avait eu autant d’opportunités de marquer. Les expected goals canaris s’élèvent en effet à 2.77. Compte tenu des positions de tirs obtenus, les joueurs de Christian Gourcuff auraient donc dû marquer près de 3 buts. Il faut dire qu’en fin de rencontre, Blas, Simon et Emond ont multiplié les occasions franches sur le but parisien.

Ils ont tiré 15 fois au but en tout (dont 11 en 2ème mi-temps) contre 9.6 en moyenne cette saison pour un adversaire du PSG en Ligue 1.

Ces 2.77 expected goals sont bien au-dessus de la moyenne de la saison des adversaires du PSG en Ligue 1 (0.69) et même nettement supérieurs à la meilleure performance adverse jusque-là (Monaco lors du 1er match avec 1.92).

La 8ème charnière centrale (Kehrer-Kimpembe) différente alignée d’entrée par Thomas Tuchel a donc connu une partie difficile, en particulier la dernière demi-heure. Il faut dire qu’elle s’est elle-même compliqué la tâche en offrant littéralement le but aux Nantais (erreur de Kimpembe). 

Cela aura au moins permis une nouvelle fois à Keylor Navas de briller. 4 arrêts sont recensés par le site Whoscored, dont un de grande classe face à Emond dans les arrêts de jeu. La dernière fois qu’il avait eu à autant s’employer c’était le 4 décembre face à… Nantes au Parc des Princes !

Les Parisiens, de leur côté, ont aussi vendangé puisqu’ils sont crédités de 3.75 buts attendus. Selon le site understat.com, Mbappé a 0.95 expected goal, Di Maria 0.83, Sarabia 0.36 et Meunier 0.32.

L’homme du match : Angel Di Maria

Avec une évaluation de 7.85 selon le site spécialisé Whoscored, Di Maria devance, côté parisien, Mauro Icardi (7.75) et Thilo Kehrer (7.34).

En l’absence de Neymar, Di Maria a repris son costume du patron de l’équipe. Il est presque l’auteur du 1er but et c’est donc une passe décisive qui lui est attribuée puisqu’Icardi retouche sa frappe sur un service de Mbappé. La deuxième assist de la soirée ne souffre elle d’aucune contestation puisqu’il dépose (enfin !) un corner sur la tête de Kehrer. Il en est donc à 10 passes décisives cette saison en Ligue 1, ce qui en fait le leader de ce classement.

Il ne s’est pas contenté de ça et fut le véritable chef d’orchestre des attaques parisiennes avec 85 ballons joués et 7 passes clés. Il n’avait d’ailleurs pas atteint un tel nombre de passes avant un tir depuis le PSG-Nice d’octobre (8). Cela lui permet de rattraper son retard sur Dimitri Payet qui domine cette catégorie statistique en Ligue 1 (4.2 par match contre 3 pour El Fideo).

Sans la maladresse de ses coéquipiers, certaines de ces passes clés auraient d’ailleurs pu se transformer en passes décisives. On pense notamment à ce lob raté de Mbappé au quart d’heure de jeu.

Il s’est aussi retrouvé à la conclusion des attaques parisiennes puisqu’il est l’auteur de 5 tirs. Les Nantais se méfiaient de ses frappes et ils ont souvent réussi à le contrer (3). Il n’a cadré qu’une seule fois. Il faut dire que 3 de ses 5 tentatives furent réalisées de l’extérieur de la surface de réparation.

Enfin, en leader exemplaire, il a su se sacrifier en fin de rencontre en coupant sèchement une contre-attaque nantaise, ce qui lui valu un carton jaune mérité.

Neymar peut soigner ses côtes, Di Maria prend les choses en main.  

Articles parus sur Culture PSG en février 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Stats 2021-2022

Articles les plus lus

Twitter

Paqueta en est à 12 fautes en 3 matches contre Paris (6 et 2 la saison dernière, 4 ce soir). 0 carton
L'année dernière, il était le joueur qui commettait le plus de fautes/match en L1 (2.2). 65 fautes en tout pour 4 jaunes + 1 rouge. Verratti avait 7 jaunes pour 28 fautes

📊Les stats de Nuno Mendes lors de PSG-OL (2-1) :
🏹1 tir non cadré
👟65 ballons touchés
🏐44 passes réussies sur 46
🔑0 passe clé
↩️0 centre réussi sur 3
⛹️‍♂️0 dribble réussi sur 1
🚑1 faute subie
📉8 ballons perdus
⬇️

📊Les stats de Di Maria lors de PSG-OL (2-1) :
🏹2 tirs dont 1 cadré 🥈
👟57 ballons touchés
🏐22 passes réussies sur 28
🔑0 passe clé
↩️0 centre réussi sur 5
⛹️‍♂️3 dribbles réussis sur 5 🥈
🚑2 fautes subies 🥉
📉17 ballons perdus 🥈
⬇️

📊Les stats d'Herrera lors de PSG-OL (2-1) :
👟89 ballons touchés 🥇
🏐70 passes réussies sur 74 🥇
🔑1 passe clé
⛹️‍♂️2 dribbles réussis sur 2
🥢2 tacles réussis sur 5
🤼‍♂️4 duels gagnés sur 7
🏌️‍♂️1 dégagement
🪃 7 ballons récupérés 🥇
🚑0 fautes commise ni subie
📉8 ballons perdus

📊Les stats de #Mbappé lors de PSG-OL (2-1) :
🏀1 passe décisive
🏹2 tirs, 0 cadré. La dernière fois en L1 qu'il n'a pas cadré un tir remonte à février contre Monaco
👟42 ballons touchés : son plus bas total en L1 depuis février contre Nîmes
↩️2 centres réussis sur 2 🥇
⬇️

📊Les stats de #Messi lors de PSG-OL (2-1) :
⌚️76 minutes jouées
🏹4 tirs dont 2 cadrés 🥇
👟65 ballons touchés
🏐40 passes réussies sur 48
🔑2 passes clés 🥈
⛹️‍♂️3 dribbles réussis sur 3 🥈
🚑3 fautes subies 🥈
📉13 ballons perdus 🥉
⬇️

📊Les stats de #Neymar lors de PSG-OL (2-1) :
⚽️1 but (pénalty)
🏹2 tirs dont 1 cadré
👟79 ballons touchés 🥈
🏐34 passes réussies sur 42
🔑3 passes clés 🥇
⛹️‍♂️6 dribbles réussis sur 13 🥇
🚑7 fautes subies 🥇(record pour un Parisien cette saison)
24 ballons perdus 🥇

📊Les stats collectives de PSG-OL (2-1) :
🏹13 tirs à 12 pour Paris
🎯5 tirs cadrés à 4 pour Lyon
👟55 % de possession pour Paris
⛹️‍♂️19 dribbles à 18 pour Lyon
🏌️‍♂️20 dégagements à 9 pour Lyon
🤼‍♂️58 duels gagnés à 55 pour Paris
⬇️

📊Les stats de Di Maria à la mi-temps de PSG-OL (0-0)
🏹2 tirs dont 1 cadré
👟40 ballons joués 🥉
🔑0 passes clé
⛹️‍♂️3 dribbles réussis sur 5 🥇
🤼‍♂️8 duels gagnés sur 12 🥇
🥢3 tacles réussis sur 4 🥇
🪃 3 ballons récupérés 🥇
🚑2 fautes subies 🥈
📉13 ballons perdus 🥇

📊Les stats de Messi à la mi-temps de PSG-OL (0-0)
🏹3 tirs : 2 cadrés et 1 sur la barre
👟46 ballons joués 🥈
🏐28 passes réussies sur 34
🔑2 passes clés 🥇
🏈4 passes longues réussies sur 4 🥇
⛹️‍♂️3 dribbles réussis sur 3 🥇
🤼‍♂️6 duels gagnés sur 7
🚑2 fautes subies 🥈

Load More...

Archives

Calendrier

septembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Top Stats 2020-2021