Catégories
Matches Saison 2020-2021

PSG-Rennes (3-0) : Les chiffres de la vaine domination rennaise

Malgré la victoire parisienne, la quasi-totalité des indicateurs statistiques de ce PSG-Rennes sont à l’avantage des Bretons. Retour en détail sur les données chiffrées de la rencontre.


Premier paradoxe : les frappes au but. Les hommes de Julien Stephan ont tiré 16 fois, contre seulement 9 pour le PSG. Et pourtant les Parisiens ont inscrit trois buts contre aucun aux Bretons. C’est même la première mois de la saison en Ligue 1 que Paris est dominé par son adversaire dans cette catégorie statistique. Il faut d’ailleurs remonter au 13 janvier 2020 et un match nul 3-3 au Parc face à Monaco pour trouver trace d’un tel cas de figure.
10 tirs bretons ont d’ailleurs été pris de l’intérieur de la surface, signe de la relative facilité à trouver des positions de frappe pour les coéquipiers de Guirassy. Cependant ceux-ci furent très maladroits puisqu’ils n’en ont cadré que 3, alors que le PSG, faisait lui au contraire preuve d’une drôle d’efficacité face aux cages de Gomis avec 6 tirs cadrés sur 9.
En fait les positions de frappe bretonnes n’étaient pas si avantageuses que cela puisqu’ils ne sont crédités que de 0.86 expected goals par understat.com. Soit un ratio de xg/tir de 5 % signifiant que chacune de leur tentative n’avait en moyenne que 5 % de chances de générer un but. Les coéquipiers de Kean au contraire ont provoqué 1.03 expected goals en 9 tirs, soit un ratio bien plus dangereux de 11 %.
Autre phénomène inédit cette saison en championnat, le PSG n’a pas eu la possession du ballon (il l’avait néanmoins déjà partagé contre Nice : 50-50). Les Rennais finissent en effet le match avec 51 % de possession. La dernière fois que c’était arrivé en Ligue 1 remonte au 7 octobre 2018 et une victoire 5-0 face à Lyon.
Ce match face aux Gones était d’ailleurs aussi la dernière fois que les Parisiens avaient affiché un moins bon taux de réussite aux passes que leurs adversaires. Bis repetita ce soir avec des Rennais à 86 % contre 85 % pour les Parisiens. Phénomène rare côté PSG, on recense quatre joueurs sous la barre des 80 % (Kean, Navas, Florenzi et Kehrer) :

Thomas Tuchel a eu beau louer l’état d’esprit de ses troupes, un indicateur vient tempérer ce discours : les duels remportés. Là encore, les Rennais ont été dominateurs avec 50 duels remportés contre 43 aux Parisiens. C’est surtout en première mi-temps que la différence s’est faite (26 duels à 17 pour Rennes).

Curieusement, on retrouve quasiment les mêmes individualités que pour les passes ratées (Florenzi, Kean, Kehrer) :

C’est Kurzawa qui a disputé le plus de duels (16) mais c’est aussi lui qui en a perdu le plus (9) côté parisien. Seulement cinq joueurs (Diallo, Marquinhos, Rafinha,, Paredes et Di Maria) ont remporté plus de duels qu’ils n’en ont perdus.

Autres indicateurs de la dominations rennaise : les zones d’actions (graphique ci-dessous) et les dégagements défensifs.

Le ballon a été 31 % du temps dans le premiers tiers du terrain parisien, contre seulement 22 % pour le tiers rennais.

Bien plus souvent qu’à l’habitude positionnés dans leurs 30 mètres, les Parisiens ont sans surprise battu leur record de « dégagements » de la saison : 24, contre 6 seulement pour Rennes. Ce chiffre est bien au-dessus de la moyenne de la saison (8.4). Ce nombre de 24 dégagements n’avait même jamais été atteint la saison dernière.

Marquinhos a été le patron de la défense et a réalisé 9 dégagements. Il n’avait pas réalisé pareille performance depuis octobre 2018 (11 face à Marseille). Diallo, lui, a carrément battu son record en la matière depuis son arrivée dans la capitale (il n’avait jamais dépassé 5 dégagements jusque-là).

Enfin, dernière statistique à l’avantage des visiteurs : les corners. Ils s’en sont procuré 7, contre simplement 2 pour les Parisiens.

Alors, mensongères les stats ? Non, les Parisiens ont tout simplement été redoutables d’efficacité face au but adverse tandis que Rennes a sérieusement manqué de talent dans la surface parisienne.

2 réponses sur « PSG-Rennes (3-0) : Les chiffres de la vaine domination rennaise »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Stats 2021-2022

Articles les plus lus

Twitter

Les petits Bleus s'arrêtent en 1/2 de l'Euro U19 mais putain j'ai pris plus de plaisir lors de chacun de leur match que sur toute la saison du PSG.
Enormes qualités individuelles, super jeu collectif, super état d'esprit. J'adore.
Gros coup de cœur pour le Sochalien Virginius

📊C'est Messi le Parisien à l'origine du plus d'actions amenant un tir (grâce à une passe, un coup de pied arrêté, un dribble, une faute provoquée...). Il devance de très peu Neymar.

📊Neymar est le Parisien qui a délivré le plus de "passes clés" (passe débouchant sur un tir d'un coéquipier) : 3 toutes les 90 minutes.
En 5 saisons au PSG, il a été le leader pour cet indicateur 4 fois (Di Maria le devance en 2019-2020)

📊Le PSG a marqué 14 buts de la tête, son record sous QSI. Cette saison en Ligue 1, il n'y a que Rennes qui a fait mieux (18)
#latouchePochettino

📊C'est Marquinhos qui a pris le plus de tirs de la tête avec 15, devant Icardi et Danilo (11) . Mbappé en a 4, dont 2 buts
1/2

Load More...

Archives

Calendrier

juin 2022
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Top Stats 2020-2021