Catégories
Matches Saison 2021-2022

Brest-PSG (2-4) : décryptage des buts paranormaux

Il s’est passé des choses étranges vendredi soir à l’occasion de la victoire parisienne (4-2) en terre brestoise : trois des quatre buts inscrits par le PSG l’ont été d’en-dehors de la surface et Kylian Mbappé a marqué de la tête. Retour en chiffres et en graphiques sur ces phénomènes à la limite du rationnel.

Le début de saison du PSG vire au paranormal. Après l’arrivée dans la capitale d’un sextuple ballon d’or, au sujet de laquelle on doit parfois encore se pincer pour vérifier que l’on ne rêve pas, Paris a encore vécu une soirée aux frontières du réel vendredi soir en terre celtique.

Qu’est-ce qui nous fait dire ça ? Les buts du PSG évidemment ! Ce n’est pas tant leur nombre qui surprend (les hommes de Pochettino en avaient déjà inscrit quatre la semaine précédente). Non, cette fois, c’est la manière dont ces buts ont été marqués qui interpellent : trois tirs de loin, et un but de Mbappé de la tête. C’est plutôt inhabituel. On va expliquer tout ça.

Revenons tout d’abord sur les faits. Herrera, à la 23ème minute, a ouvert les hostilités avec une volée de plus de 20 mètres qui vient tromper le pauvre Marco Bizot (bienvenue en Ligue 1 !).

Un premier but de loin donc, pas vraiment réputé pour cela (est-ce pour cette raison que le gardien brestois semble un peu lent à réagir ?).

La soirée a ensuite pris une drôle de tournure avec le second but : à la 36ème minute, Mbappé décale Hakimi qui contrôle de la tête puis donne à Wijnaldum qui tente de tirer. C’est contré mais Mbappé surgit pour marquer d’un bon coup de tête ! Non, vous n’avez pas mal lu. C’est bien de la tête que l’ancien Bondynois a marqué. La preuve ci-dessous pour ceux qui en doutent encore :

Arrêtons-nous quelques instants pour prendre la mesure de l’événement : avec le PSG en Ligue 1, Mbappé avait, avant ce match, inscrit 91 buts. Mais aucun de la tête. Le stade Francis Le Blé a donc assisté à un événement exceptionnel : le premier but de Mbappé de la tête en Ligue 1 avec le PSG !

Ci-dessous, le détail des buts de Mbappé :

78 % des buts de l’attaquant français avec le PSG en championnat ont donc été inscrits du pied droit et 21 % du gauche.

Pour être tout à fait honnête, il avait déjà marqué deux fois avec Paris de la tête, mais en Champions League : à Munich lors d’une défaite en poule en 2017-2018 et à Bruges lors du festival mbappéo-di mariesque d’octobre 2019 (victoire 5-0).

Son but à Bruges ressemble d’ailleurs à celui de vendredi soir, avec de la spontanéité et du réflexe plutôt que du timing et de la détente comme sur un but sur corner par exemple. Il avait aussi marqué trois fois de la tête avec Monaco en Ligue 1, dont le dernier en mars 2017 à Caen.

Mais l’événement reste suffisamment rare pour qu’il soit relevé. En revanche, il y en a un qui a l’air de prendre de bonnes habitudes, c’est Gana Gueye. Déjà auteur de deux buts de loin avec le PSG la saison dernière (meilleur total du PSG derrière les 3 de Mbappé), il commence à se forger une solide réputation dans ce domaine. Et son but à Brest risque de beaucoup tourner chez les joueurs de Ligue 1 et de changer un peu le regard à son égard.

Il faut dire que sa frappe de 35 mètres est magnifique. On n’avait probablement pas vu un but d’aussi loin depuis le lob de Maxwell en octobre 2014 à Lens (cliquez sur Regarder sur YouTube) :

Pour les nostalgiques des grosses frappes, c’est plutôt vers Ibrahimovic ou, plus loin derrière nous, Ngotty, Robert, Okocha ou Le Guen qu’il faut aller chercher des « minasses » similaires.

Gueye n’est pas à proprement parler un spécialiste du tir longue distance (1 seul but en Premier League de loin) mais les défenseurs et les gardiens vont devoir lui accorder un peu plus de respect quand le Sénégalais sera dans une zone de tir.

On voit sur l’image ci-dessus qu’il n’était pas du tout attaqué. C’est d’ailleurs un atout dont il faudra se servir si les adversaires commencent à monter sur lui et qu’il peut par conséquent en profiter pour trouver un attaquant mieux placé devant lui.

Bref, sa frappe est magnifique, le gardien est encore un peu juste et Paris a donc inscrit un second but de loin dans cette soirée d’anthologie. Deux buts de loin au cours d’un match, c’est d’ailleurs le record pour le PSG ces dernières saisons. Le dernier en date étant la victoire 4-2 à Lyon le 21 mars 2021 avec des réalisations lointaines signées Mbappé (en contre) et Di Maria (sur coup-franc excentré).

Mais les Parisiens ont cette saison un effectif taillé pour battre des records. Et ils ont donc inscrit un troisième but de loin. En fin de match, alors que les Bretons poussent pour égaliser, ils profitent d’un corner adverse dégagé par Navas pour partir en contre. Le une-deux Hakimi-Di Maria n’est pas hyper fluide mais, au final, l’Argentin, de l’extérieur de la surface lobe le gardien néerlandais venu à sa rencontre.

Jamais sous l’ère qatarie le PSG n’avait inscrit trois buts de loin au cours d’une rencontre et le site www.psg.fr nous apprend qu’il faut même remonter à la saison 2006-2007 et une victoire 4-0 face à Nantes pour trouver trace d’une performance équivalente (avec notamment un but de Pauleta sur coup-franc, et un de Rothen de demi-volée)

Néanmoins, au vu des images, on peine en réalité à comptabiliser trois buts d’en-dehors de la surface !

Peu importe en fait. Ce que nous voulions mettre en évidence, c’est cette capacité nouvelle du PSG à marquer de loin. Di Maria a toujours été un habitué de ces frappes lointaines. Neymar un peu également. L’arrivée de Paredes a aussi permis de constituer une arme supplémentaire, sans trop de succès néanmoins jusque-là (un seul but de loin en Ligue 1).

Si Gueye et Herrera, voire les nouveaux venus Hakimi (13 tirs de loin avec l’Inter, 1 but, la saison dernière en Serie A), Messi (8 buts de loin en Liga la saison dernière) voire Wijnaldum (1 but de loin la saison dernière avec Liverpool) s’y mettent, cela va commencer à devenir compliqué pour les défenses adverses qui ne pourront plus indéfiniment reculer dans leur surface et devront attaquer le porteur.

Ainsi, le PSG en est déjà à trois buts marqués de l’extérieur de la surface en trois matches de championnat. La saison écoulée, il s’était arrêté à 10 (dont 3 par Mbappé).

Le meilleure saison du PSG est la seconde d’Emery (2017-2018) avec 18 buts de loin, dont 5 de Neymar. La moyenne annuelle depuis 2011 est de 9.

Si en nombre de buts de loin, le PSG n’est pas ridicule en Ligue ces dernières saisons 1 (Paris est même 2ème la saison dernière), l’équipe de la capitale fait habituellement plutôt partie des cancres du championnat en matière de tirs de loin.

Alors que le PSG est quasi-systématiquement tous les ans l’équipe qui tire globalement le plus au but, il figure plutôt en queue de classement pour les tirs de loin.

La moyenne de tirs de loin de ce début de saison (5.3) est la plus haute des années récentes. Compte tenu du profil des joueurs recrutés et des nouvelles dispositions prises par Mbappé, cela devrait durer. Le champion du monde 2018 a en en effet armé 5 de ses 11 tirs cette saison de l’extérieur de la surface. 

Avant cette saison, les tirs de loin ne représentaient que 15 % de ses tentatives en Ligue 1 avec Paris (58/393). L’échantillon de trois matches de 2021-2022 n’est évidemment pas assez représentatif mais la tendance est intéressante (45 %).

Mbappé n’est pas le seul à tenter sa chance de loin cette saison. Ils sont en effet déjà neuf à avoir tiré de l’extérieur de la surface :

A Brest, 9 des 16 tirs parisiens ont été pris de l’extérieur de la surface (soit 56 %,). Si ce phénomène peut parfois ressembler à un aveu d’impuissance, cela ne fut pas vraiment le cas vendredi soir en Bretagne. Quand ils ont une position claire, les hommes de Pochettino n’hésitent plus à frapper, même de loin. Le but de Gueye en est le parfait exemple. Même Kehrer a tenté sa chance. Ce n’est que la 5ème fois que cela se produit en Ligue 1 depuis que l’Allemand a posé ses valises à Paris (en 61 matches).

Après trois matches de Ligue 1, Paris a tiré 16 fois de loin : cela représente 41 % des tirs totaux. C’est bien au-dessus de la moyenne des saisons précédentes (31 % la saison dernière par exemple)

Dernière élément de curiosité concernant les buts parisiens de vendredi : une des quatre réalisations fut l’œuvre d’un entrant en jeu. Di Maria a en effet remplacé Mbappé à la 81ème minute et marqué à la 90ème. C’est déjà la seconde fois cette saison qu’un remplaçant marque puisque Sarabia avait également clôt la marque le week-end précédent face à Strasbourg, 15 minutes environ après avoir remplacé Draxler.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser de prime abord, ce n’est pas si rare : Grichka (@statistiquesPSG sur Twitter), du site www.histoiredupsg.fr, nous indique que la saison dernière les remplaçants du PSG ont inscrit onze buts en Ligue 1, soit 13 % du total. Dans l’histoire du club, c’est Cavani le meilleur « joker » puisqu’il a marqué 15 buts après être entré en jeu.   

Dans ce début de saison, 20 % des buts (2/10) ont donc été l’œuvre de remplaçants. Compte tenu de la qualité de l’effectif, il y a fort à parier qu’on pourrait dans ce domaine aussi atteindre des records durant cet exercice. A condition que Pochettino accepte de faire sortir ses stars de l’attaque avant les arrêts de jeu…

Bref, une ère nouvelle semble s’annoncer au PSG avec des buts dignes de la Bundesliga et des coups de tête de Mbappé. Ne manquent plus qu’un festival de jeu long pour renverser le jeu et des frappes de loin de Verratti (il a d’ailleurs tiré une fois, mais de près, vendredi), et on pourra dire que Paris a vraiment entamé sa révolution.

Liens utiles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Stats 2021-2022

Articles les plus lus

Twitter

Paqueta en est à 12 fautes en 3 matches contre Paris (6 et 2 la saison dernière, 4 ce soir). 0 carton
L'année dernière, il était le joueur qui commettait le plus de fautes/match en L1 (2.2). 65 fautes en tout pour 4 jaunes + 1 rouge. Verratti avait 7 jaunes pour 28 fautes

📊Les stats de Nuno Mendes lors de PSG-OL (2-1) :
🏹1 tir non cadré
👟65 ballons touchés
🏐44 passes réussies sur 46
🔑0 passe clé
↩️0 centre réussi sur 3
⛹️‍♂️0 dribble réussi sur 1
🚑1 faute subie
📉8 ballons perdus
⬇️

📊Les stats de Di Maria lors de PSG-OL (2-1) :
🏹2 tirs dont 1 cadré 🥈
👟57 ballons touchés
🏐22 passes réussies sur 28
🔑0 passe clé
↩️0 centre réussi sur 5
⛹️‍♂️3 dribbles réussis sur 5 🥈
🚑2 fautes subies 🥉
📉17 ballons perdus 🥈
⬇️

📊Les stats d'Herrera lors de PSG-OL (2-1) :
👟89 ballons touchés 🥇
🏐70 passes réussies sur 74 🥇
🔑1 passe clé
⛹️‍♂️2 dribbles réussis sur 2
🥢2 tacles réussis sur 5
🤼‍♂️4 duels gagnés sur 7
🏌️‍♂️1 dégagement
🪃 7 ballons récupérés 🥇
🚑0 fautes commise ni subie
📉8 ballons perdus

📊Les stats de #Mbappé lors de PSG-OL (2-1) :
🏀1 passe décisive
🏹2 tirs, 0 cadré. La dernière fois en L1 qu'il n'a pas cadré un tir remonte à février contre Monaco
👟42 ballons touchés : son plus bas total en L1 depuis février contre Nîmes
↩️2 centres réussis sur 2 🥇
⬇️

📊Les stats de #Messi lors de PSG-OL (2-1) :
⌚️76 minutes jouées
🏹4 tirs dont 2 cadrés 🥇
👟65 ballons touchés
🏐40 passes réussies sur 48
🔑2 passes clés 🥈
⛹️‍♂️3 dribbles réussis sur 3 🥈
🚑3 fautes subies 🥈
📉13 ballons perdus 🥉
⬇️

📊Les stats de #Neymar lors de PSG-OL (2-1) :
⚽️1 but (pénalty)
🏹2 tirs dont 1 cadré
👟79 ballons touchés 🥈
🏐34 passes réussies sur 42
🔑3 passes clés 🥇
⛹️‍♂️6 dribbles réussis sur 13 🥇
🚑7 fautes subies 🥇(record pour un Parisien cette saison)
24 ballons perdus 🥇

📊Les stats collectives de PSG-OL (2-1) :
🏹13 tirs à 12 pour Paris
🎯5 tirs cadrés à 4 pour Lyon
👟55 % de possession pour Paris
⛹️‍♂️19 dribbles à 18 pour Lyon
🏌️‍♂️20 dégagements à 9 pour Lyon
🤼‍♂️58 duels gagnés à 55 pour Paris
⬇️

📊Les stats de Di Maria à la mi-temps de PSG-OL (0-0)
🏹2 tirs dont 1 cadré
👟40 ballons joués 🥉
🔑0 passes clé
⛹️‍♂️3 dribbles réussis sur 5 🥇
🤼‍♂️8 duels gagnés sur 12 🥇
🥢3 tacles réussis sur 4 🥇
🪃 3 ballons récupérés 🥇
🚑2 fautes subies 🥈
📉13 ballons perdus 🥇

📊Les stats de Messi à la mi-temps de PSG-OL (0-0)
🏹3 tirs : 2 cadrés et 1 sur la barre
👟46 ballons joués 🥈
🏐28 passes réussies sur 34
🔑2 passes clés 🥇
🏈4 passes longues réussies sur 4 🥇
⛹️‍♂️3 dribbles réussis sur 3 🥇
🤼‍♂️6 duels gagnés sur 7
🚑2 fautes subies 🥈

Load More...

Archives

Calendrier

septembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Top Stats 2020-2021