Catégories
Matches Saison 2020-2021

PSG-Bordeaux (2-2) : Les premiers pas de Pembélé en chiffres

Titulaire surprise en défense centrale face à Bordeaux samedi (2-2), le jeune Timothée Pembélé, 18 ans, a connu des débuts contrastés. Auteur d’un but contre con camp dès la 10ème minute, il a su relever la tête et livrer une prestation fort prometteuse. Les détails de sa performance en chiffres.

Par où commencer ? Que faut-il retenir en priorité des débuts de Timothée Pembélé en équipe première du PSG ? Son but contre ce camp ou le reste de son match ? En se penchant sur les statistiques de sa rencontre, il n’y a quasiment que du positif à retenir des débuts de l’ancien pensionnaire du centre de formation du club. Alors, que nous disent justement les stats (issues des sites whoscored.com et fbref.com) ?

Pas peur de prendre ses responsabilités

Elles témoignent en premier lieu d’une vraie prise de responsabilités. Loin d’être tétanisé par l’enjeu et son malheureux csc, l’international U19 tricolore a montré qu’il avait du tempérament. On a bien sûr en tête ses deux chevauchées balle au pied de la seconde mi-temps. Mais presque toutes ses statistiques témoignent de cet esprit d’initiative : on relève notamment 83 ballons joués, ce qui le classe au 4ème rang de l’ensemble des joueurs de la partie.

Ces 83 ballons joués, soit 13 de plus que Kimpembe, sont le signe à la fois de la confiance que ses coéquipiers ont placé en lui mais aussi de sa propre prise de responsabilités dans cette partie acharnée.

La garçon n’a pas froid aux yeux et cela s’est vu tout au long d’une rencontre où on le sentait de plus en plus à l’aise au fur à mesure qu’elle avançait. Pour preuve, ses initiatives balle au pied, de plusieurs ordres : par le dribble en premier lieu. Il a en effet réussi les deux tentatives qu’il a osées, en 2ème mi-temps, lors de ses fameuses chevauchées. Une prise de risque assez inhabituelle parmi les défenseurs centraux parisiens puisque l’on ne recensait jusque-là que 8 dribbles tentés en 11  matches pour l’ensemble des centraux du PSG.

Par la passe ensuite : il a réussi 5 passes entrant dans le dernier tiers du terrain, soit le 5ème total des joueurs parisiens et il a, par ses transmissions, fait avancer le ballon de 268 mètres, soit le 6ème total de l’effectif parisien face à Bordeaux.

Par la conduite de balle enfin et surtout : ses 224 mètres gagnés de cette manière ont fait beaucoup de bien et ont marqué les esprits. Son expérience de latéral ces dernières saisons lui est très bénéfique dans ces prises de balle et cette capacité à prendre l’espace libre devant lui.

En tout, si l’on cumule les mètres gagnés par la passe et la conduite, il a fait progresser le ballon de 492 mètres, soit le 5ème total de l’équipe. Vous avez dit personnalité ?    

Des dribbles, de la passe, de la conduite de balle. Le PSG aurait-il formé le nouveau Laurent Blanc ? Pas vraiment, car le gaillard aime en plus aller au duel : pour preuve, il en a disputé 12 contre les hommes de Gasset, soit le 3ème total de l’équipe, et en a même remporté 7.

C’est surtout l’écart avec Kimpembe qui étonne à la lecture du graphique ci-dessus : 12 duels disputés par le débutant Pembélé contre un seul pour le plus expérimenté Kimpembe. Soit les Bordelais ont ciblé le « rookie », soit les deux centraux se sont entendus pour se répartir les rôles et, là aussi, c’est un sacré signe de confiance de la part du capitaine Presko.

L’ensemble des indicateurs ci-dessus illustrent donc la capacité du jeune Timothée à prendre des responsabilités. Ce n’est pas pour rien qu’il était souvent porteur du brassard de capitaine dans les catégories de jeunes au PSG.

Impact défensif

Au-delà des duels disputés, c’est toute la « ligne de stats » du Beaumontois de naissance qui force le respect et permet de mettre en évidence la grosse partie défensive de Pembélé.

Ses 4 dégagements en font le principal « pompier » de la défense parisienne face aux Girondins. Si l’on ajoute ses 3 tacles réussis (sur 5) et ses 2 interceptions (2ème meilleur total parisien), on peut considérer qu’il a disputé un vrai match de défenseur solide.

Une autre stat défensive vient confirmer son allant et permet de comprendre encore mieux pourquoi Tuchel l’a titularisé aux dépens de Danilo Pereira à la carcasse parfois un peu lourde à déplacer : il a réalisé 16 actions de pressing, pour 6 réussies, ce qui en fait, dans les deux cas le joueur parisien le plus volontariste pour aller gêner la construction du jeu de Bordeaux.

Bien sûr, il s’est peut-être parfois aventuré un peu loin de ses bases, mais ces données de pressing et l’écart avec les joueurs confirmés semblent en dire beaucoup sur l’état physique et mental des troupes de Tuchel.

Maîtrise technique

Sa réussite dans ses tentatives de dribbles en était déjà le révélateur, mais le reste des stats va dans le même sens : la nouvelle promesse du centre de formation parisien est à l’aise techniquement et ne dépareille pas dans l’effectif du PSG.

Face à Bordeaux, il a réussi 93 % de ses passes (64 sur 69), dont 27 dans le camp adverse, comme le confirme le graphique ci-dessous, issu du site Whoscored.com.

Un CSC qui vient tout gâcher ?

On ne peut évidemment pas revenir sur le match de Pembélé sans aborder le but contre son camp inscrit en début de rencontre sur corner. Sur cette action, il fait à la fois preuve d’inexpérience en se faisant devancer par Maja et de manque de densité physique pour résister à la charge. Mais, dans les deux cas, cela s’acquiert, et il faut bien débuter un jour.

On peut également, dans la colonne des éléments négatifs, mettre en avant sa faute commise en fin de match qui lui vaut un carton jaune. Là aussi, la naïveté s’est faite ressentir car il aurait peut-être pu s’en sortir sans coup de sifflet.

Alors que l’on ne les attendait plus, les premiers pas de Timothée Pembélé ont surpris les observateurs. D’une part parce qu’il a fait ses débuts dans la peau d’un titulaire, alors que les autres jeunes pousses parisiennes avaient plutôt eu droit à des bouts de match ; et d’autre part parce qu’il a joué en défense centrale alors qu’il a davantage évolué comme latéral ces dernières saisons. Mais le petit protégé de Kimpembe a aussi et surtout étonné par sa performance du soir, pleine de maturité, que ce soit dans sa capacité à prendre des initiatives, à tenir son rôle défensivement parlant ou à se mettre au niveau technique de Verratti et consorts. Fort de toutes ces belles promesses, le but contre son camp paraît bien anecdotique.   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top stats

Articles les plus lus

Twitter

Mbappé a grandi de 5 centimètres ces dernières années (LP) https://www.culturepsg.com/news/club/mbappe-a-grandi-de-5-centimetres-ces-dernieres-annees-lp/37908 #PSG

Wijnaldum buteur et en vue avec les Pays-Bas https://www.culturepsg.com/news/selections/wijnaldum-buteur-et-en-vue-avec-les-pays-bas/37906 #PSG

Florenzi, Hakimi, le #PSG passe au cas de l'arrière droit https://www.culturepsg.com/news/mercato/florenzi-hakimi-le-psg-passe-au-cas-de-l-arriere-droit/37904

Load More...

Archives

Calendrier

juin 2021
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930