Catégories
Analyses Saison 2019-2020

La saison de Colin Dagba vue par les stats

Second latéral parisien étudié après Bernat lors de notre revue d’effectifs des joueurs parisiens, Colin Dagba.  Le jeune (21 ans) Parisien a eu du mal à confirmer sa bonne première saison. Retour en stats sur son exercice 2019-2020 en Ligue 1.

  1. On a aimé :

Il est le meilleur centreur parmi les latéraux 

Avec 6 centres réussis sur 25, soit 24 % de succès, il devance Meunier, Kurzawa et Bernat.

Bon, pas de quoi pavoiser avec ce taux de réussite, mais il fait mieux que ses petits camarades du poste (Kehrer a été exclu de l’analyse avec seulement 2 centres tentés). Sur l’ensemble de la saison, seuls Mbappé (7) et Meunier ont réussi plus de centres que lui (6).

Au moins, il n’est pas timide : ramené à 90 minutes, il tente 3.4 centres/match. C’est le 3ème ratio de l’équipe derrière Di Maria et Meunier. C’est assez logique d’ailleurs que l’on retrouve le côté droit comme principal pourvoyeur de centres dans cette équipe parisienne où le jeu se construit plutôt à gauche (cf. le nombre de ballons joués par les arrières gauches) et se conclut à droite, parfois par un centre, une fois la différence faite le plus souvent par Neymar ou Mbappé.

Son match le plus prolifique date du début de saison. Face à Toulouse, fin août, il a tenté 6 centres, pour 2 réussis.

Sa maîtrise technique

Il est le latéral le plus précautionneux du ballon puisque, ramené à 90 minutes, il perd seulement 9 ballons, contre plus de 12 en moyenne pour Meunier, Bernat et Kurzawa.

C’est certes à mettre en rapport avec le fait qu’il touche moins souvent le ballon que ses acolytes du poste, mais on peut aussi mettre en avant sa grande maîtrise balle au pied. Avec 92.1 % de passes réussies par exemple, il est l’un des Parisiens les sûrs et le meilleur latéral pour cet indicateur.

Il n’a jamais raté plus de cinq passes sur un match et n’est descendu qu’à deux reprises sous les 90 % de passes réussies au cours d’une rencontre. Il a même signé un parfait 42 sur 42 face à Strasbourg en septembre. Sacrées performances.

2. On a moins aimé :

Son évaluation Whoscored le situe au dernier rang des latéraux de l’équipe

Le site spécialisé lui attribue la note globale de 6.60 en Ligue 1, la moins bonne des latéraux. C’est surtout la stagnation par rapport à la saison passée (6.50) qui paraît préoccupante.

Parmi les joueurs avec plus d’un match joué, il a la plus mauvaise évaluation des joueurs de champ juste devant Cavani (6.56). D’ailleurs, symbole des problèmes du PSG à ce poste, trois des six plus mauvaises évaluations sont des latéraux.

Après un début d’exercice marqué par deux bonnes sorties face à Toulouse et à Metz, il ne renouvellera malheureusement plus de la saison ce type de prestation. Les blessures ne l’ont pas aidé, mais il a aussi clairement montré ses limites (à Brest ou à Dijon notamment). 

Son manque d’impact dans la surface adverse

En Ligue 1, il n’a inscrit aucun but ni délivré la moindre passe décisive cette saison. Si on étend le périmètre étudié à l’ensemble des compétitions disputées, on ne trouve trace que d’une maigre passe décisive en coupe de France (pour Aouchiche, à Linas). La saison dernière, en 17 matches de Ligue 1, il avait réussi deux assists.

Il est donc le seul latéral à présenter un bilan statistique vierge en terme d’efficacité offensive en championnat cette saison.

Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé. Les expected assists révèlent en effet qu’il mériterait d’être crédité d’une passe décisive puisqu’en cumulé sur la saison de Ligue 1 il parvient à 0.78 expected assists.

Son faible volume de jeu 

Il ne joue que 66 ballons joués toutes 90 minutes quand tous les autres latéraux se situent dans une fourchette comprise entre 78 et 88.

A titre d’exemple : 50 ballons seulement joués lors de la victoire 4-1 à Monaco, alors que l’équipe a eu la possession à près de 60 %. Au cours du même match, son pendant côté gauche, Kurzawa en a touché 89.

Alors que tous les autres latéraux ont franchi une fois les 100 ballons joués au cours d’un match, il n’a jamais fait mieux que 76, face à Toulouse, lors de sa première titularisation. Comme un symbole de ses difficultés à progresser cette saison.

On a vu précédemment qu’il avait une grande maitrise technique, avec peu de ballons perdus et peu de passes ratées, mais c’est à relativiser par ce faible nombre de ballons joués globalement et par la proportion de passes faites vers l’avant (19.7 %, la plus faible des latéraux)

Son manque d’impact dans les duels

Avec 40 % de réussite dans les duels, il présente l’un des plus faibles taux de l’effectif parisien.

Situé dans la partie basse et à gauche du graphique, cela signifie qu’il a disputé et surtout remporté peu de duels. Ses coéquipiers latéraux (en jaune sur le graphe) ont tous un taux de réussite et un volume de duels plus importants.

Encore trop léger physiquement (62 kilos), il peine à s’imposer dans les duels défensifs. Offensivement, il a des capacités mais il présente un des taux de réussite dans les dribbles les plus faibles de l’équipe (54 %, seul Kurzawa fait moins bien parmi les latéraux). Enfin, dans les luttes aériennes, même s’il est peu sollicité (8 duels disputés), il en ressort souvent battu (2 gagnés seulement).

La stat qui tue et qui résume bien les difficultés de l’ancien pensionnaire du centre de formation du club : à une seule reprise en Ligue 1, il a gagné plus de duels qu’il n’en a perdus cette saison (à Dijon).

On espérait que ce soit la saison de la confirmation et même éventuellement de la prise de pouvoir au poste de latéral droit pour le jeune (21 ans) Dagba. Les blessures et ses propres limites en ont décidé autrement. Une saison de stagnation au final avant de rebondir l’an prochain ?

Article paru sur Culture PSG en juillet 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Stats 2021-2022

Articles les plus lus

Twitter

Puisqu'il y a l'air d'y avoir qqs fans de Paredes dans le coin, pour mémoire pour ceux qui ne l'avaient pas lu, voici le bilan (élogieux) de sa saison dernière paru cet été :
https://www.parisstatsgermain.fr/leandro-paredes-le-meilleur-milieu-de-la-saison/

📊Les stats d'Hakimi lors de Maroc-Malawi (2-1)
⚽️1 but
🏹5 tirs dont 4 cadrés 🥇
👟99 ballons 🥇
🔑2 passes clés
↪️ 2 centres réussis sur 7 🥈
🏈6 passes longues réussies sur 9
⛹️‍♂️1 dribble réussi sur 3 🥉
🥢2 tacles réussis sur 2 🥈
🤼5 duels gagnés sur 9
🔎20 ballons perdus 🥈

Aussi bon avec que sans le ballon, Paredes a livré un match complet face à Reims dimanche. Avec même quelques records à la clé...
https://www.parisstatsgermain.fr/psg-reims-4-0-le-match-de-tous-les-records-pour-paredes/

Coucou @OptaJean , est-ce que les 144 ballons joués et/ou les 123 passes réussies par @LParedss face à Reims constituent un record en Ligue 1 cette saison ?
Merci

📢Nouvelle vidéo

Dusan Vlahovic 🇷🇸 (21 ans, BU, Fiorentina) est le meilleur buteur de Serie A🇮🇹 avec déjà 17 buts

Il est convoité par la Juve et la Premier League, mais que vaut-il ? Est-ce-que la comparaison avec Haland est justifiée ?

Mon avis ici
👇
https://youtu.be/htCqr_ros2w

Di Maria a perdu 22 ballons face à Reims, record du match. En cumulé sur ses 3 derniers matches de L1, il a perdu 80 ballons, soit 31 % des ballons joués.
Sur l'ensemble de la saison, il n'est plus très loin des stats de Neymar en la matière :

D'ailleurs Paredes n'a pas fait que des passes hier : il a également égalé la meilleure performance d'un Parisien sur un match cette saison en matière de... pressing ! Ce n'est pourtant pas sa spécialité mais il a réussi 12 des 24 pressions tentées.
Il tourne en moy à 4.8/90 min

Hier,à l'annonce du fait que Paredes avait battu le record de passes réussies de la saison pour un Parisien (123), vous êtes nombreux à avoir réagi en vous interrogeant sur ce qu'il avait fait de ces passes. On est en train d'analyser tout ça et... ça vaut le détour !
rdv demain

Load More...

Archives

Calendrier

janvier 2022
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Top Stats 2020-2021