Catégories
Matches Saison 2022-2023

Clermont-PSG (0-5) : les pistons carburent enfin

Utilisés à contre-emploi par Pochettino dans une défense à quatre et sans réelle liberté offensive, les pistons Achraf Hakimi et Nuno Mendes se régalent dans le système mis en place par le nouveau coach parisien Christophe Galtier. Rassurés par la présence de trois défenseurs centraux, ils lâchent enfin les chevaux et font mal aux défenses adverses. La preuve en chiffres lors du match gagné facilement par le PSG à Clermont pour le compte de la première journée de Ligue 1.

La révolution tactique semblait inévitable. Alors que Pochettino n’était quasiment jamais sorti de son 4-3-3 qui sous-exploitait les qualités de ses latéraux et éloignait souvent les magiciens Neymar et Messi en les collant à la ligne de touche, Galtier a fait l’inverse : trois défenseurs centraux pour permettre aux pistons de se lâcher et à Neymar et Messi de se recentrer.

C’est un coup double : les latéraux aux jambes de feu se régalent avec ces espaces devant eux et les créateurs combinent dans le petit périmètre.

Mendes a même été contre Clermont le 3ème joueur le plus haut sur le terrain après Messi et Neymar ! Quant à Hakimi (numéro 2 ci-dessous), il n’a désormais personne devant lui pour lui boucher l’espace et sa position moyenne est dans le camp adverse, ce qui ne lui arrivait pas souvent la saison dernière.

Voici ci-dessous quelques illustrations de ce positionnement très haut des latéraux.

  • Sur cette première action de la toute fin de 1ère mi-temps, ils ne seront pas servis (c’est Messi qui tirera à côté) mais ils sont tous les deux très hauts, légèrement excentrés, et monopolisent chacun un défenseur :
  • Autre exemple à la 69ème ci-dessous où c’est Messi (en bleu) qui sera servi par Mendes mais Hakimi était aussi disponible au 2ème poteau :
  • L’action la plus symbolique de ce positionnement est néanmoins celle de la 77ème minute où Hakimi s’arrache côté droit et se débarrasse de plusieurs adversaires pour centrer au 2ème poteau pour l’autre piston, Mendes, esseulé. Malheureusement celui-ci ratera une occasion pourtant assez aisée :

Cette présence offensive des pistons se mesure aussi à travers le nombre de ballons touchés dans la surface. Mendes est tout simplement le Parisien, après Messi, qui en a touché le plus !

Le changement est radical par rapport à la saison dernière où Mendes tournait en moyenne à 1.4 ballon toutes les 90 minutes dans la surface adverse. Il n’avait d’ailleurs jamais dépassé le total de 4 sur un match :

La saison dernière face au même adversaire clermontois, dans une défense à 4, il n’avait même pas été servi une seule fois dans les 18 mètres des Auvergnats.

Bon, d’accord, les pistons étaient plus hauts sur le terrain, mais quelle utilisation ont-ils eu du ballon ? Ma foi, le bilan est assez positif. Comment ne pas commencer par le but inscrit par Hakimi ?

Ce but traduit certes plus les capacités de vitesse du Marocain que la conséquence du changement tactique. Même dans une défense à quatre, on l’a vu faire cette course. La différence est peut-être qu’il l’a fait désormais en étant plus libéré.

En tous les cas, les captures d’écran ci-dessous mettent bien en évidence ses qualités de sprinter. Sur la 1ère, alors que le chronomètre affiche 24:56, on voit qu’Hakimi (en rouge) est bien plus bas que Neymar (en bleu) qui récupère un (énième) ballon au milieu de terrain :

4 secondes plus tard, il a presque refait son retard sur Neymar et s’apprête à dépasser son défenseur :

Encore 4 secondes plus tard, il est dans la surface, en avance sur son défenseur, et déclenche une mine dans la lucarne de Diaw :

Hakimi marque ainsi son 1er but de la saison. Rappelons ses stats des dernières saisons :

Il est bien parti. Espérons qu’il puisse retrouver les mêmes niveaux de stats offensives qu’à Dortmund ou Milan.

Outre le but d’Hakimi, les pistons parisiens se sont créés d’autres occasions samedi soir. Et des belles.

La seconde frappe est celle de Mendes ci-dessous, 10 minutes après le but du Marocain. Le Portugais, arrivé en « trailer », est idéalement servi par Neymar mais voit sa frappe du droit repoussée par Diaw.

La troisième et dernière occasion est la reprise de la tête de Mendes vue plus haut.

Trois tirs en un match, cela peut paraître peu mais le record de la saison dernière est déjà égalé. C’est surtout trois fois plus que la moyenne de 2021-2022 où les latéraux plafonnaient à moins d’un tir par match.

En outre, ces trois tirs ont été pris, on l’a vu, dans d’excellentes positions et constituent de véritables occasions nettes. En termes d’expected goals, ils représentent 1.15 xg, un total jamais atteint sur un match en 2021-2022 :

Le record d’expected goals des latéraux parisiens sur un match de Ligue 1 la saison écoulée était de 0.8 (face à Brest) et la moyenne par match était de 0.1 !

Les pistons parisiens ne se sont pas contentés de jouer « pour leur pomme » à Clermont. Ils ont aussi servi leurs partenaires. A eux deux, Hakimi et Mendes cumulent trois passes clés et sont à l’origine de 5 actions conduisant à un tir.

Pour ce faire, on a vu des centres ! Alléluia. Rappelons que le PSG était la saison dernière l’équipe d’Europe qui tentait le moins de centres.

Samedi soir à Gabriel Montpied, Hakimi a réussi deux très beaux centres. Le premier pour la première occasion du match quand il trouve Neymar en retrait (frappe déviée juste à côté). Le second sera pour la tête de Mendes évoquée plus haut.

2 centres, cela peut paraître là aussi un peu faiblard. Mais rappelons qu’Hakimi n’en avait réussi que 11 sur toute la saison dernière et que lors de 26 de ses 32 matches de Ligue 1, il n’en avait pas réussi du tout :

Mendes s’est moins mis en évidence par ses centres mais c’est lui qui lance Sarabia sur l’ouverture du score. Et, s’il n’a pas centré, il a souvent été trouvé en profondeur par ses coéquipiers (8 passes progressives reçues, 2ème total du match). Avec la confiance, nul doute qu’il centrera davantage lors des prochains matches.

Des pistons plus hauts sur le terrain, décisifs, verticaux, (presque) libérés : voilà l’un des premiers apports de coach G., en lien avec le nouveau schéma tactique mis en place.

C’est bien sûr perfectible dans plusieurs domaines : la dernière passe et la finition pour Mendes, l’entente (hum hum) avec Messi pour Hakimi notamment. Mais contre Clermont en tous les cas, ils ont pu exprimer toutes leurs qualités et cesser de jouer à contre-emploi comme la saison dernière. Pourvu que ça dure !

Liens utile :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Stats 2021-2022

Articles les plus lus

Twitter

Le #PSG sous pavillon qatarien, c'est, à titre informatif:

👉182 millions d'euros en impact économique sur Île-de-France

👉2150 emplois indirects générés pour l'Île-de-France

Bizarrement, on n'entend pas trop les élus de tout poil sur ce thème. https://twitter.com/BFMTV/status/1577203195734106112

BFMTV@BFMTV

David Belliard "dénonce" et "regrette" que le PSG appartienne au Qatar

📊La courbe de % de dribbles réussis par Neymar en Ligue 1 poursuit son inexorable descente : seulement 39 % pour le moment en Ligue 1, contre 46 % la saison dernière, et... 67 % en 2017-2018 !!!

📊1 duel gagné sur les 8 disputés par Bernat contre Nice ! Depuis le début de saison, en Ligue 1, il a gagné 5 de ses 21 duels, soit 24 %. C'est le plus bas taux de tous les joueurs parisiens

📊La courbe de % de dribbles réussis par Neymar en Ligue 1 poursuit son inexorable descente : seulement 39 % pour le moment en Ligue 1, contre 46 % la saison dernière, et... 67 % en 2017-2018 !!!

Load More...

Archives

Calendrier

octobre 2022
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Top Stats 2020-2021