Catégories
Matches Saison 2019-2020

PSG-Lyon (4-2) : les 3 stats et le MVP du match

A partir de la saison 2019-2020, nous vous proposons de revenir sur chaque match de Ligue 1 avec les stats marquantes ou insolites ainsi que sur le meilleur joueur de la partie, au moins du point de vue de l’évaluation statistique.

11ème tir sur les montants de la saison en Ligue 1

Dans son énième face-à-face avec Lopes à la 69ème minute, Mbappé, en visant la lucarne, a trouvé l’équerre. C’est la 11ème fois de la saison qu’un tir d’un joueur du PSG heurte un montant adverse. Il s’agit du plus haut total pour une équipe, à égalité avec Toulouse ! Le graphique ci-dessous nous apprend que ces tirs sur les poteaux représentent près de 3 % des tirs parisiens contre plus de 4 % pour les Toulousains. La moyenne en Ligue 1 est de 1.8 %.

L’an passé, le PSG avait touché 16 fois les montants en championnat, soit une moyenne de 0.4 par match, légèrement inférieure à celle de cette première partie de saison (0.5).

A l’inverse, les adversaires du PSG ont touché 4 fois les montants cette saison en championnat (Rennes, Reims, Amiens et Monaco).

Pour Mbappé, c’est la deuxième fois en Ligue 1 qu’il échoue sur un poteau (après Montpellier il y a 8 jours). Neymar a également heurté deux fois les montants (contre Montpellier et St Etienne). Ils sont sept autres joueurs à avoir touché le poteau une fois : Cavani (Rennes), Gueye (Metz), Marquinhos (Nice), Paredes (Dijon), Icardi (Dijon), Draxler (Lille) et Di Maria (St Etienne).

70.3 % de possession pour le PSG

Le PSG a eu la mainmise sur la rencontre quasiment de bout en bout et le monopole du ballon. La stat de possession est assez éloquente : 70.3 % en faveur des coéquipiers de Marco Verratti. Le PSG n’avait pas atteint un tel taux de possession depuis la 9ème journée et la promenade de santé au Parc face à Angers (4-0).

Avec seulement 29.7 % de possession, l’équipe de Garcia fait vraiment partie des « cancres » de la Ligue 1 venus défier le PSG. La moyenne des adversaires du PSG cette saison est de 35.2 %. Pourtant Lyon affiche le deuxième taux de possession du championnat derrière le PSG :

On aurait donc pu s’attendre à ce que les Lyonnais mettent un peu plus le pied sur le ballon. Il n’en fut rien et on retrouve même 4 Parisiens avec plus de 100 ballons joués (Verratti, Kehrer, Gueye et Kurzawa) :

Les Lyonnais qui ont le plus touché le ballon sont Rafael et Marcelo avec 51…

Le gros match de Kurzawa

On peut dire que l’ancien Monégasque revient en forme au bon moment. Avec les blessures de Diallo et Bernat, l’inquiétude grandissait dans les rangs des supporters parisiens (et du staff ?) à l’heure d’affronter les ailiers supersoniques de Dortmund. Et pourtant, Layvyn Kurzawa aligne les bonnes, voire très bonnes prestations : déjà bon pour son retour en Ligue 1 à Louis II après un mois d’absence mi-janvier, il fut ensuite excellent contre Montpellier au Parc début février puis même buteur face à Nantes quelques jours plus tard.

Mais que dire de sa prestation de ce soir face aux Lyonnais ? Il n’est tout simplement pas loin d’être le meilleur Parisien sur la pelouse. Tous ses chiffres témoignent de son excellente partie. Offensivement tout d’abord : avec 109 ballons, il signe son plus gros match de la saison en terme de volume de jeu. L’absence de Neymar et la bonne entente avec Draxler a compté mais on a senti un joueur décomplexé. Décomplexé, et à l’aise techniquement. Kurzawa est en confiance et retrouve son aisance balle au pied. La preuve avec son taux de passes réussies (94 %), qui est tout simplement le plus haut parmi les 22 acteurs présents au coup d’envoi. Il n’a raté que 5 passes sur 88. Mieux même, près de la moitié de ses passes ont eu lieu dans le camp adverse (40), et avec une excellente réussite (93 %).

Défensivement ensuite, il fut, une fois n’est pas coutume, parfait.

La preuve en chiffres là aussi : ses tacles réussis (sur 6) en font le meilleur « tacleur » du match ; ses 10 ballons récupérés le meilleur « récupérateur » de la rencontre et ses 7 duels gagnés (sur 12) le meilleur « fighter » de la partie. N’en jetez plus, Kurzawa s’est transformé en grand défenseur. Il n’a en outre commis qu’une seule faute, son péché mignon habituel, contre 4 de moyenne lors des deux derniers matches. S’il veut rejoindre le Calcio un jour c’est avec ce genre de prestation défensive qu’il pourra convaincre Sarri !

Au-delà des chiffres, deux actions défensives de Kurzawa ont marqué les esprits : son excellent retour sur Dembélé en milieu de première mi-temps qui permet de lancer une attaque rapide qui aboutira au premier but parisien (Di Maria 22ème) ; et sa bonne couverture en toute fin de mi-temps où sa présence évite probablement à Kimpembe, auteur d’une grosse faute sur Dembélé qui partait au but, de prendre un carton rouge.

On ne sait pas quel temps est prévu à Dortmund le 18 février mais si une tempête est annoncée, une chose est sûre, on sait que ça ne gênera pas Kurzawa !

L’homme du match : Angel Di Maria

Avec une évaluation de 8.56 selon le site spécialisé Whoscored, Di Maria devance, côté parisien, Kylian Mbappé (7.94) et Idrissa Gueye (7.07).

L’histoire se répète chaque fois : dès que Neymar est blessé ou au repos, Di Maria enfile son costume de superhéros et porte le PSG sur ses épaules. Une fois encore, c’est lui qui a débloqué la partie en première mi-temps avec un but dont il a le secret en mystifiant Marçal et Lopes.

Mais on ne peut réduire sa prestation à son simple but. Il est évidemment l’auteur d’une nouvelle passe décisive pour le Matador en fin de match. Il en est donc à 8 buts et 11 passes décisives en Ligue 1 et se rapproche de sa saison record sous les couleurs parisiennes (10 buts et 18 passes en 2015-2016).

Pour en revenir au match face à Lyon, il a frappé en tout 5 fois au but mais n’a trouvé le cadre qu’à une seule reprise. Outre sa passe décisive, il a délivré une autre passe clé (sa 69ème de la saison). Il est également l’auteur du plus grand nombre de dribbles réussis de la soirée (3, en 6 tentatives). Avec 128 dribbles tentés en championnat, il rejoint ainsi Neymar en tête au classement des dribbleurs les plus frénétiques de notre Ligue 1. Il a par ailleurs subi 3 fautes, soit le plus haut total du match (à égalité avec Mbappé).

Bon, il a certes perdu 21 ballons. Mais quand on enfile les habits de Neymar, on prend l’intégralité du costume…

Articles parus sur Culture PSG en février 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top stats

Articles les plus lus

Twitter

Le #PSG officialise l'arrivée d'Ulrich Ramé au poste de Manager Général de la section féminine
https://www.culturepsg.com/news/feminines/le-psg-officialise-l-arrivee-d-ulrich-rame-au-poste-de-manager-general-de-la-section-feminine/37996

Doublement décisif, Sarabia n'a pas laissé passer sa chance https://www.culturepsg.com/news/selections/doublement-decisif-sarabia-n-a-pas-laisse-passer-sa-chance/37995 #PSG

Un accord proche confirmé pour Hakimi https://www.culturepsg.com/news/mercato/un-accord-proche-confirme-pour-hakimi/37994 #PSG

Load More...

Archives

Calendrier

juin 2021
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930