Catégories
Matches Saison 2020-2021

Nîmes-PSG (0-4) : Une avalanche de tirs, de têtes et de centres

12 tirs en première mi-temps, 18 en seconde. Les Parisiens, en supériorité numérique, ont littéralement assiégé la cage du pauvre Baptiste Reynet. Et une fois n’est pas coutume, ils sont beaucoup passés par les côtés et ont réussi leurs centres. Retour en chiffres et en graphiques sur cette performance historique. 

En frappant 30 fois au but aux Costières, les Parisiens ont réalisé un véritable feu d’artifice. Jamais au cours des quatre dernières saisons ils n’avaient atteint un tel total sur une rencontre.

Jusque-là, leur meilleure performance en terme de nombre de frappes sur un match était de 29 en décembre 2017 à Strasbourg. Le plus fort étant que les Parisiens d’Emery avaient réussi à perdre ce soir-là (2-1) puisqu’ils n’avaient cadré que 5 fois.

Même s’ils n’ont pas tout pas cadré, loin de là, face à Nîmes, les hommes de Tuchel ont fait nettement mieux face à Nîmes en cadrant 11 de leurs 30 tentatives (à noter que les 3 tirs sur les montants ne sont pas considérés comme cadrés).

L’écart avec le nombre de tirs moyen de ces dernières saisons en dit aussi long sur la performance du soir :

  • 2019-2020 : 16.6 tirs/match
  • 2018-2019 : 14.8 tirs/match
  • 2017-2018 : 16.4 tirs match
  • 2016-2017 : 15.4 tirs/match

Bref, avec 30 tirs, le PSG est environ deux fois au-dessus de sa moyenne de ces dernières saisons qui était elle-même le plus souvent la plus forte de Ligue 1.

14 tirs pour le duo Mbappé-Sarabia

A eux deux, Mbappé (8) et Sarabia (6) concentrent près de la moitié des 30 tirs du PSG à Nîmes. D’ailleurs, au global, le nombre de tireurs est finalement limité : ils ne sont « que » sept à avoir pris leur chance.

Ils étaient paradoxalement plus nombreux (9) par exemple face à Angers pour un nombre de tirs moindre (18). Et à part Ruiz-Atil, ils ont tous cadré au moins une fois. Le plus fort à ce jeu-là étant évidemment Mbappé qui a bien réglé la mire à cinq reprises, pour deux buts.

Le génie français avait déjà frappé plus souvent au but sous les couleurs Rouge et Bleu : la saison dernière face à Dijon, il avait tenté 9 fois sa chance (pour 2 buts également). Pour Sarabia en revanche, ses 6 frappes constituent son record personnel depuis qu’il joue au PSG. Même chose, logiquement pour les Italiens Florenzi et Kean qui viennent d’arriver dans la capitale. Gueye a aussi battu ce soir son record depuis son arrivée à Paris. Il a d’ailleurs plus tiré ce soir que depuis tout le début de saison (3 tirs jusque-là).

25 des 30 tirs sont issus d’une passe d’un partenaire, dont 7 pour le seul Sarabia, décidément très productif ce soir. Il s’agit de la meilleure performance individuelle pour un Parisien dans cette catégorie cette saison.

Sarabia en est désormais à 10 key passes en Ligue 1 et se rapproche du maître de l’exercice, Angel Di Maria, bloqué à 13 en raison de sa suspension. L’Espagnol a également réussi 2 passes décisives, ce qui porte son total à 3 (leader ex-aequo du PSG avec Mbappé).

12 tirs de la tête !

L’autre particularité forte des 30 frappes du soir est que 12 d’entre elles sont en fait des têtes !

Ce nombre de têtes réalisées constitue là aussi un record dans l’histoire récente du PSG. Cette saison, par exemple, les coéquipiers de Mbappé n’avaient jamais fait mieux que 4 et la moyenne de tête par rencontre était de 2.3.

Avec ces 12 têtes, la moyenne de la saison 2020-2021 passe à 3.7 et se détache très nettement des saisons antérieures où le nombre de tirs de la tête par match tournait plutôt autour de 2.

Sarabia est l’auteur de trois tirs de la tête, Florenzi, Mbappé, Gueye et Herrera de deux. L’Italien a d’ailleurs inscrit son but de cette manière (après deux frappes dont une première tête sur le poteau). Kean a également trouvé la barre transversale sur une reprise de la tête.

Record de centres

Ce nombre important de tirs de la tête est logiquement étroitement lié au nombre record de centres réussis par les joueurs parisiens : 10 centres réussis dans le jeu (sur 18 tentatives).

Jamais sur un match cette saison les Parisiens n’avaient fait mieux que 8 centres réussis (face à Marseille). Leur record sur un match la saison dernière était de 6 (à Dijon).

Florenzi en est donc à 9 centres réussis en 5 matches de Ligue 1, et Bakker à 5 en 6 matches (il n’en avait réussi qu’un seul avant ce soir). On rappellera que sur toute la saison dernière de Ligue 1, le latéral du PSG qui en a réussi le plus, Meunier, s’était arrêté à 11.  

Article paru en 2 volets sur Culture PSG en octobre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top stats

Articles les plus lus

Twitter

Doublement décisif, Sarabia n'a pas laissé passer sa chance https://www.culturepsg.com/news/selections/doublement-decisif-sarabia-n-a-pas-laisse-passer-sa-chance/37995 #PSG

Un accord proche confirmé pour Hakimi https://www.culturepsg.com/news/mercato/un-accord-proche-confirme-pour-hakimi/37994 #PSG

Les matches de Mbappé et Kimpembe face au Portugal vus par la presse https://www.culturepsg.com/news/selections/les-matches-de-mbappe-et-kimpembe-face-au-portugal-vus-par-la-presse/37993 #PSG

Load More...

Archives

Calendrier

juin 2021
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930