Catégories
Matches Saison 2020-2021

Lens-PSG (1-0) : les stats du match

Quelques stats à retenir de la défaite parisienne à Lens pour démarrer la saison.

La stat de la loose 

Le compte Twitter Stats du Foot nous apprend que c’était la troisième fois (en Ligue 1) depuis septembre 2017 que le PSG était privé simultanément de Di Maria, Neymar et Mbappé. Et pour la troisième, il n’a pas gagné. Sans leur trio magique, les Parisiens avaient fait match nul en fin de saison 2017-2018 face à Caen (0-0) et perdu en avril 2019 à Nantes (3-2). Nouvelle défaite donc à Bollaert 1-0.

On pourrait ajouter que le onze de départ ne comprenait que quatre titulaires de la récente finale de Ligue des Champions (Kehrer à un autre poste, Bernat, Herrera et Kimpembe).

Cette défaite coïncide également avec la présence simultanée de quatre joueurs Espagnols sur le terrain pour les Rouge et Bleu. Une première dans l’histoire du club en Ligue 1. En effet, entre la 74ème et la 84ème minute, figuraient en même temps sur la pelouse côté parisien Juan Bernat, Ander Herrera, Pablo Sarabia et l’improbable Jésé. On ne peut malheureusement pas dire que cette forte colonie espagnole ait tiré vers le haut le jeu parisien ce soir…

La stat qui en dit long

1 tir cadré ! Et encore, c’est fort généreusement que la tentative du bout du pied de Kalimuendo en 1ère mi-temps est considérée comme une frappe…  Il faut remonter au 23 septembre 2017 et un triste 0-0 à Montpellier pour trouver trace d’une aussi faible performance.

Pour les tirs totaux, ce n’est guère mieux : les hommes de Thomas Tuchel n’ont tenté que huit fois leur chance (2 tirs pour Kalimuendo, Herrera et Kurzawa, 1 pour Verratti et Ruiz-Atil). Jamais la saison passée le PSG n’avait aussi peu frappé au but (moyenne de 16.6 tirs/match, plus bas total 9 à Rennes lors de la deuxième journée). Il faut remonter pour cette statistique au 11 mai 2019 et une victoire à l’arrachée à Angers (2-1) pour retrouver pareille contre-performance (8 tirs).

La stat du mec qui a tout tenté

167 ballons joués pour l’infatigable Marco Verratti. Il s’agit d’un record pour un joueur du PSG en Ligue 1 sur les trois derniers exercices. La moyenne par match de Verratti la saison passée était de 99 en Ligue 1.

L’Italien s’est démené aux quatre coins du terrain pour essayer de renverser le score mais avait bien du mal à trouver des appuis fiables parmi ses partenaires devant lui. La connexion avec le jeune Ruiz-Atil semblait plutôt bien fonctionner (44 passes échangées entre les deux joueurs !) mais Tuchel y a mis fin au bout d’une heure en sortant le joueur formé au club.

Les stats totales du Petit Hibou donnent le tournis : 122 passes réussies sur 136, 2 passes clés, 6 dribbles réussis sur 6, 6 tacles réussis sur 7, 17 duels gagnés sur 24, 6 ballons récupérés, 5 fautes subies… 

Les chiffres de la possession stérile du PSG à Lens

A l’occasion de cette défaite à Lens, le PSG a paradoxalement atteint des sommets en terme de possession du ballon. En effet, les hommes de Thomas Tuchel sont crédités de 78.2 % de possession. Opta nous apprend d’ailleurs que jamais une équipe avec un si haut pourcentage n’avait connu la défaite en Ligue 1 !

Le PSG n’avait de son côté jamais atteint un tel ratio au cours des trois derniers exercices de Ligue 1. L’an passé, sa possession la plus importante s’était élevée à 74.7 % , déjà lors de la première journée (face à Nîmes).

Le constat est logiquement identique pour le nombre de passes : avec 896 passes tentées, le PSG a déjà battu son record de la saison passée (885).

Mais difficile de trouver meilleur exemple de possession stérile que ce qu’a montré le PSG à Bollaert. Le PSG a certes monopolisé le ballon mais pour quel résultat ? Quasiment aucune action dangereuse à se mettre sous la dent.

Les expected goals traduisent très bien cette indigence offensive avec un famélique 0.34 xG (source : understat.com). Jamais le PSG n’avait présenté un si faible total la saison passée. Quel paradoxe : alors que les Parisiens ont possédé le ballon comme jamais, ils se sont montrés plus inoffensifs que jamais !

C’est tout le contraire côté Lensois : les joueurs de Franck Haise, avec seulement 22.8 % du temps le ballon et simplement 236 passes (soit près de 4 fois moins que Paris) ont généré 1.72 xG.

D’autres stats témoignent de cette impuissance parisienne balle au pied (et de l’efficacité offensive lensoise) :

  • Malgré l’écart abyssal du nombre de passes entre les deux équipes, le total de passes clés, lui, est identique (6 à 6)
  • Le PSG n’a réussi aucun centre, sur 12 tentés (dont 0/5 pour Sarabia), alors que les Lensois en ont réussi 2 sur 12
  • Seulement 3 % des passes parisiennes ont été des passes longues. Là aussi, le record de la saison passée est déjà battu (jamais moins que 3.2 % l’an passé).
  • 6 des 8 tirs parisiens ont été des frappes de loin, comme un symbole de l’impuissance du PSG qui rechigne habituellement à utiliser cette arme (27 % des tirs l’an passé)
  • Cette possession écrasante n’a généré que 2 corners, contre 4 aux Sang et Or

Bref, un match à montrer dans toutes les écoles de coaching pour illustrer ce que peut être une possession stérile.

Article paru sur Culture PSG en septembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top stats

Articles les plus lus

Twitter

Doublement décisif, Sarabia n'a pas laissé passer sa chance https://www.culturepsg.com/news/selections/doublement-decisif-sarabia-n-a-pas-laisse-passer-sa-chance/37995 #PSG

Un accord proche confirmé pour Hakimi https://www.culturepsg.com/news/mercato/un-accord-proche-confirme-pour-hakimi/37994 #PSG

Les matches de Mbappé et Kimpembe face au Portugal vus par la presse https://www.culturepsg.com/news/selections/les-matches-de-mbappe-et-kimpembe-face-au-portugal-vus-par-la-presse/37993 #PSG

Load More...

Archives

Calendrier

juin 2021
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930